2.5 Millions de terminaux vendus en 2007

Nous avons quand même essayé de mettre le marché sur une loupe en essayant d’avoir des chiffres à travers les grossistes ou autres CNIS. Ce que l’on remarque c’est que pour 2007, officiellement, il y eu plus ou moins 2.5 millions d’unité vendu avec un average price de 50 dollars. Ce que l’on retrouve en haut du classement l’équipementier Nokia avec un million d’unité vendus dont plus de 90% en entrée de gamme (N1100 et sa famille), suivi de Samsung avec un chiffre qui tourne autour d’un demi million et en troisième position on trouve Motorola qui est suivi de Sony-Ericsson.
Nous avons contacté Samsung Algérie pour avoir une projection sur 2008. « Nous avons trois distributeurs pour couvrir toute l’Algerie. Pour 2008 Samsung a restructuré son portefolio et nous avons des terminaux mobile en couleur SVP et qui seront à la porté de toute les bourse » nous confie M Khellaf, en charge du marché algerie des mobiles.
Des grandes bagarres en perspective, puisque Sony-Ericsson de la voix de Ferchiou parle de produit multimedia à « un bon tarif ». Le prix semble être la locomotive du marché et les spécialistes l’on divisé en trois catégories – entrée de gamme, moyen gamme et haut de gamme- D’après l’ensemble des intervenants sur ce marchés avec lesquels nous avons parlé, il nous dise tous que le marché algérien « est un marché pour les trois catégories ». Il n’y a qu’a voir dans nos rue le nombre de D880 et D900 qui se trouvent dans les mains.
Avec 10% de la quantité vendu au marché noir, on peut dire que le marché respire. Avec 20% on commence a toucher les problèmes mais avec 50%, le marché est totalement déstructuré.
« entre 40 et 50% des mobiles en Algérie viennent du marché noir » nous affirme Ferhat Khadir, Directeur général de KpointCom. Un secteur qui fait travaillé au bas mot quelque 20.000 personnes en directes et au moins le double en indirect.
Avec la présence des leaders mondiaux dans ce domaine en Algérie, on aurait pu pensé qu’il essayerais de structurer le marché mais ce n’était pas le cas jusqu’à maintenant.
On sent pour 2008, une prise en charge assez conséquente du marché au moins pour les Samsung, Sony Ericsson et autre Motorola. Si l’on se réfère au chiffre de 2006 où il y a eu 5 millions de terminaux vendus, en 2007 il n’y a eu de la moitié soit 2.5 millions d’unités mais il ne faut oublier les terminaux qui entrent en Algérie sans payer ni taxe ni redevance douanières. Aujourd’hui le gros de la troupe vient du Maroc mais l’ouverture de la téléphonie mobile en Libye va faire évoluer la contrebande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *