Village

Que de choses n’ont pas été dites au sujet des IT et Internet qui est le haut de l’iceberg. Les Tic et en particulier l’Internet ont transformé, même si l’on ne s’en rend pas compte, en profondeur les modalités de l’activité créatrice et de la recherche, en rendant par exemple possible l’échange et en permettant aux organisations de collaborer et de mettre en commun les ressources informatiques et de tirer parti de nouveaux modes de diffusion de l’information.
Grâce à cette toile mondiale, Internet modifie également l’organisation de la science, de la recherche et de l’innovation en mobilisant la créativité collective qui n’était présente que dans un labo. De plus, Internet de par sa nature a «lancé» et rendu possible la recherche sur l’informatique distribuée, le calcul en réseau, sans oublier les simulations.
Tout cela a pu donner quelque chose parce qu’en face les entreprises ont travaillé. En effet, le marché des services télécoms dans le monde est estimé à 1.440 milliards de dollars en 2009 et atteindra près de 1.500 milliards de dollars en 2010, selon une dernière étude de l’Idate.
Cette révolution a permis la création d’une part importante des activités de recherche-développement, des dépôts de brevets, des créations d’entreprises et du capital-risque, tout cela grâce aux TIC et à l’Internet, sans oublier la création de nouvelles activités d’entreprise. A terme, l’Internet reliera un nombre sans cesse croissant d’usagers, d’objets et d’infrastructures d’information. Enfin, l’Internet accroît l’efficacité de l’activité économique, l’accélère, en réduit les coûts et confère à l’interaction sociale une dimension inédite. De plus en plus, les gains de productivité les plus importants passent par l’utilisation de réseaux électroniques et le citoyen reprend sa place au sein du village grâce aux réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *