La base s’agrandit

Selon le compteur international Gartner, la base d’utilisateurs dans le monde entier pour les paiements mobiles aura atteint les 108,6 millions à la fin de cette année, soit une croissance de 54,5 %. En effet en 2009, ce chiffre correspondait à 70,2 millions d’utilisateurs.
Si l’on regarde de plus près ses chiffres, on remarquera qu’avec 108,6 millions, c’est enfin de compte quelque 2.1 % de tous les utilisateurs de mobile en 2010.
D’après Gartner, la croissance forte viendra des marchés en développement en Asie, en Europe de l’Est, au Moyen-Orient et en Afrique qui sont, d’après les banquiers, les moins bancarisés, alors que l’on constate que l’adoption en Amérique du Nord et en Europe occidentale est à la traîne en raison de l’abondance des choix d’instruments de paiement que les consommateurs ont à leur disposition.
Tous les équipementiers et surtout les opérateurs regardent ces nouveaux marchés avec délectation, car ce sont des marchés énormes par leur population et par leur retard dans le domaine bancaire. Grâce à ce nouveau service, les marchés en développement ont trouvé la bonne formule pour régler les problèmes de leurs populations tout en diminuant fortement les transferts d’argent en liquide, mais pour cela les utilisateurs veulent un écosystème qui peut soutenir le service. La réponse viendra par l’adoption de ce service par les commerçants, car le service doit être construit autour du comportement de paiement et des infrastructures existantes.
Pour Gartner, c’est la région Asie-Pacifique qui est prévue pour être le plus grand marché du paiement mobile en termes de base d’utilisateurs avec 62,8 millions d’utilisateurs d’ici la fin de 2010. Cela se traduira par 2,6 % de tous les utilisateurs de téléphones mobiles dans la région.
Pour la région EMEA, que je ne comprends pas et qui est l’Europe, le Moyen-Orient et Afrique, le total des utilisateurs de paiement mobile atteint les 27,1 millions et représentent 2,1 % de tous les utilisateurs de téléphones mobiles dans la région. En Amérique du Nord, les utilisateurs de paiement mobile seront au nombre de 3,5 millions et représentent 1,1 % de tous les utilisateurs de téléphones mobiles dans la région.
A travers les chiffres que donne le compteur international Gartner, on voit bien que la croissance des utilisateurs de services de paiement mobile est principalement tirée par la forte demande pour les segments à forte population et mal desservis en termes de banques et établissements financiers.
Enfin, en termes de support pour l’utilisation de services de paiement mobile, le SMS apparaît comme le média le plus populaire, suivi par le WAP qui est le moyen privilégié dans les marchés développés, par contre le NFC – Near Field Communication – se révèle comme un échec en raison de la complexité des rapports avec les opérateurs mobiles et les partenaires de l’écosystème.
Concernant les opérateurs télécoms et essentiellement ceux qui se trouvent dans les pays émergents, Gartner préconise d’examiner l’interopérabilité des services pour accélérer l’absorption du marché et de favoriser une saine concurrence, sans oublier la mise en place de plateformes avec les banques et établissements financiers de sorte à ce qu’il soit possible et facile de faire un déploiement local.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *