Super PME

Il faut qu’il y ait une LFC pour que l’entreprise algérienne puisse un peu travailler, et c’est le cas pour HB Technologies, une société de conception et de fabrication de cartes à puce et de cartes intelligentes. Autrement, c’est la facilité : importation tous azimuts avec son corollaire ; pas de carnet de commandes pour l’entreprise algérienne et donc du chômage pour les employés, ingénieurs et autres techniciens qui s’en vont travailler ailleurs.
Devrions-nous arrêter de lancer des appels d’offres internationaux ? Sauf des cas très rares, les appels d’offres internationaux ne sont plus intéressants pour notre économie. Il faut instaurer une relation nouvelle entre les entreprises et la sphère publique. Il y a un tissu d’entreprises qui peuvent faire le travail, à charge pour ceux qui contrôlent d’avoir des procédures claires pour le faire. Cet état de fait fera en sorte que l’entreprise va appendre et comprendre que pour vivre, elle se doit de recruter et de former son personnel sans oublier de financer son développement, d’innover et d’ouvrir son capital. La grande faiblesse de l’économie algérienne, c’est que nos PME n’arrivent pas à grandir.
Dans un autre registre, dans l’un des pays voisins, on passe à autre chose : les banques. Méditel est devenu à 100% marocaine en septembre 2009 lors d’un tour de table organisé par des banques de la place : la puissante CDG (Caisse de dépôts et de gestion) et FinanceCom. L’opération aura coûté aux deux banques marocaines, très introduites dans le circuit financier de la place avec la gestion d’importants portefeuilles, près de 800 millions de dollars. L’achat s’est fait sur un bloc de 64,4% d’actions des groupes ibériques.
Apprendre, faire confiance et clairement identifier ses projets peuvent, à court et à moyen termes, amener l’entreprise à devenir de plus en plus forte, de plus en plus grande. Et c’est ce que demande un gouvernement… Le secret de la réussite des entreprises est dans l’air qu’elles respirent. Cet air, c’est la mentalité, l’ambiance culturelle, le goût du travail bien fait, l’esprit d’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *