Mobile World Congress 2012 Secrets, apps, Android et quad-core en vedette

Pour la première fois cette année, le pass-press ne suffisait pas pour entrer partout, essentiellement chez les équipementiers. Tous avaient mis en place un système qui bloquait l’entrée. Il fallait se faire adouber par les PR-Media de l’entreprise pour pouvoir accéder à l’espace de démonstration et de présentation de matériels sans pouvoir photographier. Le « no photo » était de rigueur.
Ce que l’on comprend par cette attitude, c’est que les équipementiers sont au même niveau de développement et ils essaient de limiter les dégâts croyant qu’une photo puisse dévoiler leurs très grands secrets. Cela prête à sourire, surtout venant de grandes compagnies qui ont d’autres moyens pour pouvoir faire de la veille technologique. Cette attitude des équipementiers est absurde d’autant plus qu’une fois que l’on voit le PR-Media, les portes s’ouvrent et tous parlent de santé, 4G/LTE, entreprises et applications alors qu’ils s’abreuvent tous aux mêmes agences de prospectives. Tous les équipementiers ont en tête la sortie sur le marché de l’iPhone, qui a été mis au secret jusqu’à sa vente au public.
Ce dernier a complètement bouleversé le marché du mobile et ses acteurs où on voit aujourd’hui un Nokia qui a beaucoup de peine à se relever et d’autres qui ont complètement disparu. En effet, l’agence de notation Standard and Poor’s a dégradé d’un cran la note de Nokia, sanctionnant l’équipementier finlandais pour ses difficultés sur le créneau des smartphones. Pour Dana Adnani, responsable de communication de notre zone, « avec Lumia, Nokia peut enfin se différencier », nous dit-elle avant d’ajouter : « De plus, Nokia a mis sur le marché un smartphone à double puce. » De nombreux possesseurs de smartphones attendaient avec impatience cette solution.  « Redéfinir le mobile » est le slogan du MWC 2012 avec cette année un stand qui a au moins triplé de volume par rapport à l’année dernière. Des apps à foison. De tout, cela va des applications pour l’organisation au m-commerce en passant par une application qui parfume une chambre à la demande. Ce qui est sûr, c’est que toutes les entreprises que nous avons vues ont au moins 3 à 80 ingénieurs et tous rêvent d’être le prochain Zuckerberg. Et comme chaque année, il y a des stands inclassables comme celui que nous avons vu et qui vous colorise votre smartphone ou bien celui qui a une solution qui transfert le contenu de votre smartphone vers un USB ou un disque dur ou cloud avec une vitesse extraordinaire.  Les 8 halls du MWC 2012 ne se vidaient presque jamais. Il y avait du monde partout. 60 000 visiteurs, plus de 1 500 exposants étaient rassemblés et on y a beaucoup parlé « smartphones », ces téléphones reliés à Internet. Les mots qui revenaient le plus ou qui ont fait le buzz ont été Android, Apple, NFC et… quadricore. Et c’est sans surprise que nous avons confirmé la domination d’Android sur les autres systèmes d’exploitation. Et même absent du salon, Apple a fait le buzz. Tout le monde en parlait surtout de la fin effective de l’identifiant unique de son terminal mobile (iPhone, iPad, iPod). Le développement et la pertinence des applications deviennent effectifs et aujourd’hui, nous disent-il, ils ne regardent plus énormément le nombre de téléchargements mais plutôt le taux d’utilisation en particulier les messages géolocalisés qui alertent les mobinautes lorsqu’ils sont à proximité de leur enseigne et les incitent à fréquenter davantage leur point de vente. Surtout avec l’entrée en force du HTML5 qui est proche du flash et tire partie des fonctionnalités tactiles des mobiles et tablettes. Au lieu de « bouffer » la télévision, le smartphone fait vivre cette dernière et communique avec le smartphone. L’autre facette du MWC, ce sont les annonces et on y apprend que Facebook a créé un groupe appelé « Core Mobile Web Plateform » qui va mettre sur le marché de nouvelles normes Web mobiles spécifiques pour les développeurs et leur permettre de monétiser leurs applications. L’entrée en force cette année de l’automobile au MWC nous promet de nouvelles applications à destination de la voiture. Cette année, Ford, qui travaille en partenariat avec Microsoft depuis 2004, a développé une technologie de commande vocale appelée Sync et qui permet au conducteur, via le Wi-Fi ou le Bluetooth, de contrôler vocalement le système de divertissement, ce qui permet au conducteur d’avoir les yeux fixés sur la route. Ford déclare que plus de 4 millions de voitures sont déjà équipées de ce système aux Etats-Unis. Pour le reste du monde, il sera déployé sur les modèles Focus, Fiesta, Kuga et Transit et sera disponible dans neuf langues européennes.  Sync ne fait pas que cela, car en cas d’accident, la voiture adressera automatiquement un appel téléphonique dans la langue de votre opérateur local si vous êtes en roaming. Elle lui indiquera votre position exacte et vous laissera ensuite parler directement avec l’opérateur pour obtenir davantage d’aide, et ce même si vous êtes à l’extérieur du véhicule. De plus, en cas d’embouteillage, votre voiture vous indiquera un autre itinéraire et pourra même vous localiser une place de stationnement. Profitant du MWC, Ford a annoncé que l’entreprise recherchait activement des développeurs capables de l’aider à créer pour ses voitures des applications de ce type contrôlables par la voix.
Quad-Core
Alors que l’année dernière, on parlait de bi-core, cette année, on ne jurait que par les processeurs à quatre cœurs. Course à la performance ou mode ? En tout cas, Huawei, ZTE mais aussi Assus ont d’ores et déjà présenté leurs premiers modèles équipés de quad-core en attendant ce que va dire Apple pour son iPad. Ce qui est sûr, après une visite et une démonstration grandeur nature  chez Huawei et ZTE, c’est que la puissance d’un tel processeur offre de nouvelles perspectives aux smartphone et aux tablettes de devenir de véritables consoles de jeu, avec un graphisme et une fluidité encore jamais atteints, sans saccade. Tous ces modèles ont comme point commun de tourner sous Android Ice Cream, dernière version d’Android, qui offre des potentialités énormes. Un dernier mot tout de même, le Mobile World Congress de Barcelone qui, cette année, sans décevoir, avait livré la teneur de ses annonces principales avant même l’ouverture de ses portes. En effet, les fabricants de terminaux mobiles n’ont pas pu attendre et avaient pour la plupart déjà présenté leurs nouveaux produits, le dimanche, soit la veille de l’ouverture officielle du MWC 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *