Du sophistiqué au cyberparc de Sidi Abdellah : Nokia-Siemens Network installe le LTE en Algérie

Diliani, responsable Nokia Siemens Network pour la région Afrique et Moyen Orient en pleine reflexion

Le ministre a souligné que « la capacité à construire, faire fonctionner et gérer les réseaux LTE à haute vitesse en Algérie est un élément important de croissance et de progrès de notre industrie des télécoms, qui peut engendrer une croissance continue ainsi que la prospérité de notre économie »
En septembre dernier, Nokia-Siemens Network avait fait une promesse extraordinaire à la population estudiantine. Cette promesse, Nokia-Siemens l’a tenue : la société a fait don d’un équipement LTE (Long Term Evolution ou 4G) à l’Algérie. Et ce projet vient de voir le jour ;  ce système de télécommunications de haute facture a été inauguré, jeudi 12 avril,  au  niveau du parc technologique de Sidi Abdellah. Il l’a été par le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, en présence des responsables de Nokia-Siemens Network Karri Kuoppamaki, directeur de la technologie pour l’Afrique, Dimitri Dilani, directeur exécutif de la région Afrique, et Abbas Abdellah Khodja, directeur de Nokia-Siemens Network Algérie. Le LT E, c’est du haut débit, c’est la  quatrième génération de téléphonie (4G).  Le LTE dans la pratique, les participants à la rencontre de jeudi dernier, l’ont appréciée au cours d’une  cérémonie de démonstration de cette technologie de pointe mise au point dans des laboratoires européens. Présent à cette cérémonie, Moussa Benhamadi a beaucoup parlé de sa volonté de vouloir développer davantage le secteur des TIC et le mettre dans une nouvelle dynamique en s’associant à des sociétés de renom, à l’exemple de Nokia-Siemens. Le ministre a souligné que « la capacité à construire, faire fonctionner et gérer les réseaux LTE à haute vitesse en Algérie est un élément important de croissance et de progrès de notre industrie des télécoms, qui peut engendrer une croissance continue ainsi que la prospérité de notre économie ». Et d’ajouter que l’Algérie fera ainsi partie des rares pays africains utilisant cette technologie, soulignant les avancées réalisées ces dernières années sur le marché national des télécoms. Le ministre a par ailleurs déclaré que cette donation de Nokia-Siemens Network « est un élément-clé de notre future croissance et une étape positive pour nous permettre de développer le talent nécessaire pour, à la fois, mettre en place les dernières évolutions technologiques en matière de bande passante mobile et donner à tous la possibilité d’avoir un accès Internet mobile à haut débit ». Pour sa part, Dimitri Diliani a affirmé que « l’Algérie a franchi un pas important dans le secteur des télécommunications », souhaitant établir un partenariat avec le ministère de tutelle pour la promotion du marché des télécoms. Il a expliqué que le réseau Nokia-Siemens Network étudie actuellement le marché national pour définir les besoins de ses partenaires. « Nous sommes fiers de pouvoir, avec notre modeste contribution, transférer notre expertise et nos connaissances sur le LTE à la communauté locale d’Algérie », a-t-il déclaré, ajoutant que la demande de bande passante réseau augmente de manière exponentielle en Algérie ainsi que dans toute l’Afrique, ce qui rend le continent une région-clé pour l’équipementier. Nokia-Siemens, un équipementier connu à l’échelle internationale, totalise 52 références commerciales LTE et cela lui donne plus de crédit en matière de  logiciels et de services professionnels dans le secteur des télécoms. Nokia-Siemens est présent dans 150 pays. Son credo : plus d’innovation, plus de développement durable et plus de technologies pour les réseaux mobiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *