l’ONU des télécoms

Nous n’avons même pas commencé que l’on nous dit : Stop on recommence ! C’est le message que je comprends du CMTI – Conférence mondiale sur les télécommunications internationales – qui se déroule présentement à Dubaï. L’UIT -l’Union Internationale des Télécommunications- veut changer le règlement des télécommunications internationales qui a été « administrativement » pris en 1988 à Melbourne. Mais alors que de changements entre-temps. Aujourd’hui, Internet est passé par là et les télécommunications ont changé. La voix est devenue presque inexistante. On ne parle plus de « minutes parlées » mais de mégabits transférés, téléchargés. On ne parle plus du mode circuit mais de bande passante et d’adresses IP. Le monde a changé. Mais alors que se passe-t-il à Dubaï ? Des batailles et encore des batailles mais qui va gagner la guerre ?  Certains veulent faire payer les applications et d’autres ne veulent pas. Certains veulent contrôler le flux et d’autres ne veulent que le voir. Certains veulent contrôler le contenu et d’autres le transcrire et l’enregistrer. Certains veulent se recroqueviller sur eux-mêmes et d’autres veulent s’ouvrir sur le monde.  Le CMTI-12 semble devenir le point focal,  tournant pour les TIC dans le monde et tout cela va dépendre des votes de chaque pays. Et quand on sait qu’il va falloir voter et que chaque pays a une voix, qu’il soit grand ou petit, c’est une voix qui pèsera très lourd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *