RECHERCHE 

Get Adobe Flash player

L'Essentiel
1

Une erreur de stratégie et un manque de vision Et les géants meurent…

Nokia, Blackberry, Motorola … Pourquoi tous ces grands noms de l’industrie technologique ont-ils mis un genou en terre? Et pour d’autres être phagocyter ? Une simple erreur de stratégie ou bien c’est la roue qui tourne et demande de nouvelles sociétés avec de nouvelles innovations. Une ‘simple’ erreur de stratégie et c’est la descente aux enfers… […]

nokiaNokia, Blackberry, Motorola … Pourquoi tous ces grands noms de l’industrie technologique ont-ils mis un genou en terre? Et pour d’autres être phagocyter ? Une simple erreur de stratégie ou bien c’est la roue qui tourne et demande de nouvelles sociétés avec de nouvelles innovations.
Une ‘simple’ erreur de stratégie et c’est la descente aux enfers… mais l’histoire récente nous montre que les échecs sont toujours la conséquence d’un manque de vision et de réalisme lors de l’arrivée d’une nouvelle technologie. Qui se souvient encore des téléphones Siemens et Ericsson? Et qui connaît déjà les nouveaux leaders chinois ZTE et Huawei ? La chute est parfois, pour les entreprises, l’occasion de rebondir. Pas pour Nokia, Motorola et prochainement Blackberry.

L’erreur de stratégie
Le cas de Nokia, l’activité de téléphone mobile vient d’être rachetée par Microsoft, est le plus parlant mais aussi le plus récent même si tout les analystes s’attendaient à cela. Alors qu’il a été le premier à mettre sur le marché un ‘smartphone’ avec le communicator mais il n’a pas cru en son potentiel ni au potentiel du tactile. Si on ajoute son manque de combativité sur son système d’exploitation alors on abouti à 2011, année où Nokia abandonne le Symbian, et créer un partenariat avec Microsoft pour utiliser l’OS de ce dernier tout en proposant un OS propriétaire.
Nokia n’a pas pu stabiliser une stratégie claire en matière de système d’exploitation. Apres avoir vendu à Microsoft sa partie mobile, il ne reste à Nokia que son activité de réseau à haut débit.Le paradoxe dans cela c’est que Nokia est toujours dans le Top3 des ventes de mobile, mais uniquement grâce aux téléphones non tactiles qui ne génèrent qu’une faible marge bénéficiaire par rapport au smartphone.

Blackberry n’a plus le Push
Véritable vague de fraicheur dans les années 2000, le Blackberry, apprécié pour son clavier et son système de réception des mails en temps réel (Push), s’est imposé sur le marché des hommes d’affaires mais il a mésestimé la puissance de l’iPhone sur le marché professionnel. Blackberry, aujourd’hui RIM, n’a pas vu les habitudes changer et n’a pas voulu croire dans le tactile.
Apres son erreur et donc son retard sur le marché, Backberry a publié un nouveau système d’exploitation  baptisé «BB10 « assez réussi et deux nouveaux smartphones, mais encore une fois, trop tard. Conséquence cash, un recul su chiffre d’affaire et ses parts de marché ont chuté, en un an, de 6,7% à 2,4%. La suite viendra certainement soit d’un achat soit d’une faillite.

Motorola vendu par appartements
Motorola a senti sa fin proche lorsqu’en 2006 le gant Apple a décidé de s’équiper de processeur Intel pour ses Mac. Deux ans plus tard, en 2008, l’immense Motorola se déstructure comme un château de carte, c’est son joyau de la téléphonie mobile qui est dans le rouge. Et c’est la descente aux enfers. En 2011, Google achète la partie Motorola Mobilty, non pas pour fabriquer des terminaux mobiles mais pour acquérir les milliers de brevets qui lui éviteront, par la suite, des lourds procès de ses concurrents. Et ce n’est pas fini. Le monde change, l’eco-système aussi.

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Ecrit par: itmag11

En général, la table des re-writers et de la rédaction

There is 1 comment

  • […] Nokia, Blackberry, Motorola … Pourquoi tous ces grands noms de l’industrie technologique ont-ils mis un genou en terre? Et pour d’autres être phagocyter ?  […]

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>