L’innovation en Chine: Des chercheurs ont mis au point une batterie à recharge rapide

Des chercheurs de l’université de technologie de Nanyang en Chine ont développé une batterie à recharge rapide qui peut alimenter des gadgets pour les 20 prochaines années. Les travaux des chercheurs ont été publiés dans Advanced Materials, une revue scientifique internationale de premier plan dans la science des matériaux
La batterie est l’un des éléments les plus critiques pour les smartphones. Le professeur Chen Xiaodong, le chercheur Tang Yuxin et le doctorant Deng Jiyang, de l’université de technologie de Nanyang (NTU) en Chine se sont penchés sur ce sujet et leurs travaux commencent à donner des résultats. Ils viennent de mettre sur le marché des batteries à charge rapide qui peuvent retenir la charge pendant 20 ans.
Restant dans la chimie classiques, les chercheurs de NTU ont développé de nouvelles batteries au lithium-ion  (ces batteries lithium-ion utilisent généralement des additifs pour lier les électrodes à l’anode, ce qui affecte la vitesse à laquelle les électrons et les ions peuvent transférer dans et hors des batteries) qui peut atteindre une charge de 70% charge en 2 minutes. Ils affirment que les batteries de recharge rapide sont en mesure d’alimenter votre smartphone, par exemple, pour 20 ans. Une recharge quasi instantanée, une grande capacité et une décharge inexistante quand on n’utilise pas sa machine. La charge peut tenir 20 ans et c’est ce qu’ils écrivent. Mais alors comment ont-ils fait ?
Au lieu d’utiliser le graphite, un peu comme tout le monde, les chercheurs ont utilisé du dioxyde de  titane en nanotubes sur l’anode (le pôle négatif), ce qui a précipité les réactions chimiques à l’intérieur de la batterie faisant gagner du temps dans la recharge.
De plus, cette batterie offre 10 000 cycles de charge au lieu de l’habituel 500 cycles.
Ce que ne dit pas l’article, c’est quand ces batterie seront sur le marché. Toutefois, le professeur Chen Xiaodong s’attend à ce que les batteries soient sur le marché dans les deux prochaines années. Il ne fait aucun doute que ces batteries créeront un grand impact sur le monde de la technologie quand ils arriveront. Les voitures électriques pourraient en profiter, tout comme nos smartphones. Un jour peut-être nous verrons des micromachines ultralégères ayant une énorme autonomie, plusieurs milliers de cycles de recharges possibles et surtout la capacité de se recharger à 100% en quelques instants au lieu de plusieurs heures. En attendant, il va falloir compter sur les bons services de la chimie à l’ancienne pour nos engins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *