GeekWeek 350: Tout est dans le virtuel !

Le directeur général d’Algérie Poste exerce-t-il toujours ses fonctions ? On n’en sait trop rien à vrai dire. Alors que plusieurs chaînes de télévision et sites web ont annoncé le limogeage de Laïd Mahloul et son remplacement par Khaled Hamouche, membre de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), aucun démenti officiel n’a été rendu public. Il fallait attendre le traditionnel forum d’El Moudjahid pour avoir la version du MPTIC. Selon la ministre du secteur qui répondait à une question posée dans la salle « Pour le moment, nous n’avons rien reçu d’officiel», indiquant qu’aucune décision n’a été publiée au Journal officiel. Rien d’officiel ? Oui mais rien ne dit que la très autoritaire Zohra Derdouri n’a pas formulé cette demande en haut lieu. Aucune décision dans le JO ? D’accord ! Mais je conseille à nos lecteurs de garder un œil sur ce document lors de ces prochaines parutions. On ne sait jamais ! Cela dénote en tout cas de la manière dont sont gérés les dossiers et surtout de la manière de communiquer. Tout d’un coup, le DG d’Algérie Poste est devenu, selon elle, un homme d’une grande compétence et «connaît très bien la poste et devrait être sollicité, consulté… ».
Pourtant rien n’est comme une lettre à la poste dans cette entreprise qui n’est pas prête pour se transformer en banque postale. Un projet qui a été mis dans le placard. Nous a-t-on fait berner pendant des années à ce sujet ? Les distributeurs automatiques de billets (DAB) sont souvent hors d’usage ou hors service. Malgré la vigilance des responsables, les vols et des détournements par les agents sont devenus la règle. Le manque de liquidités revient souvent mais il ne s’agit au plus que de failles à corriger.
Le satisfecit est toujours de mise. Face à la bouteille à demi vide, les autorités nous invitent à regarder autrement les choses et dire plutôt que la bouteille est à demi-pleine. Ainsi, on n’est pas en retard par rapport à la généralisation d’Internet, c’est juste qu’il y a des perturbations ! Bientôt la 4G mobile, annonce-t-elle imperturbable.
L’Algérie en retard ? Il faut relativiser, nous-dit-on. Notre pays a déjà lancé des satellites dans le cadre de son Programme spatial national à l’horizon 2020. Il s’agit d’Alsat-2A lancé en juillet 2010 depuis le Centre spatial de Satish Dhawan situé à Sriharikota près de la métropole de Chennai (sud de l’Inde), un satellite algérien d’observation de la terre qui répond aux besoins et aux préoccupations des différents secteurs utilisateurs, notamment l’environnement, l’aménagement du territoire, les ressources naturelles, l’urbanisme et les risques majeurs, selon l’Agence spatiale algérienne (AsalL) sans oublier le prochain AlComSat1 qui est un satellite de télécommunication et  l’assemblage et à l’intégration du satellite ALSAT-2B en Algérie.
Par ailleurs, Ooredoo se prête au jeu. L’opérateur étoilé offre à ses clients le nouveau service «Club Jeux» qui propose de nombreux jeux mobiles à télécharger sur les téléphones à travers le portail OSpace. Les clients pourront ainsi profiter d’un large éventail de jeux passionnants et découvrir les dernières innovations ludiques sur leurs Smartphones sous Android et téléphones multimédias. Avec Club Jeux, Ooredoo offre à ses clients la possibilité de se divertir à tout moment de la journée, une manière comme une autre de profiter des avantages de son réseau 3G++.
En termes de loisirs, les Algériens préparent leur évasion pour le réveillon. Certains ont poussé la porte des agences de voyages pour programmer leur séjour et d’autres utilisent la force des comparateurs pour trouver eux-mêmes les bons plans. Sur TripAdvisor, le premier site Internet d’avis de voyageurs et d’articles sur les voyages, il y a l’embarras du choix ! Trivago, le comparateur d’hôtels n°1 aide à trouver l’hôtel idéal. Comme quoi, si certains ont réduit les TIC a du ludique et du divertissement, d’autres en ont fait une véritable machine à gagner des sous ! A chacun sa conception des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *