Une plateforme numérique dédiée au secteur laitier en Algérie

L’Office national interprofessionnel du lait et produits laitiers (ONIL) vient de mettre en ligne une plateforme numérique pour faciliter les opérations de retrait des autorisations, règlement des factures et approvisionnement en poudre de lait, auprès des dépôts les proches.

Cette plateforme a été lancée par l’ONIL aux fins d’éviter les déplacements à ses clients (représentés par les propriétaires de laiteries de tout le pays), en cette conjoncture difficile due au coronavirus (Covid-19), et leur permettre ainsi le retrait des autorisations, le règlement des factures et l’approvisionnement en poudre de lait, auprès de l’un des dix dépôts de l’Office, disséminés sur le territoire national, dont la population est en confinement totale (wilaya de Blida) et partiel (dans l’ensemble des autres wilayas), a indiqué à l’agence officielle le directeur de cet office, Khaled Soualmia.

Concernant les laiteries alimentées à partir du siège de l’ONIL à Boufarik, soit celles d’Alger et Blida, le responsable a annoncé la prise de mesures de facilitation à leur profit, en collaboration avec les services de la gendarmerie et de la sureté nationale. « Des autorisations leur seront délivrées en vue d’un approvisionnement régulier en cette matière première, sans aucun problème durant leurs déplacements », a-t-il ajouté.

La mise en ligne de la plateforme a pour objectif de « prévoir toute perturbation éventuelle dans la production de cette denrée alimentaire de base », a-t-il précisé, rassurant les citoyens quant au fait que « les laiteries produisent actuellement plus que d’ordinaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *