Soupçon d’entente entre Google et Facebook

Outre l’abus de position dominante, il leur est maintenant reproché de former un cartel. Alphabet (Google) n’en a pas fini avec les procédures judiciaires ! Alors que le ministère américain de la Justice avait déjà porté plainte pour abus de position dominante, ce sont maintenant dix Etats, tous républicains, dont le Texas, qui accusent le groupe de Mountain View d’entente illicite avec Facebook, son principal concurrent sur le marché mondial de la publicité en ligne. Un accord secret, sous le nom de code Jedi Blue, aurait accordé au réseau social un accès préférentiel au système d’enchères publicitaires. En échange, le groupe de Menlo Park aurait renoncé à un outil susceptible de fragiliser Google.
Facebook était déjà dans le viseur de l’autorité antitrust, la Federal Trade Commission (FTC), qui a déposé plainte avec les procureurs généraux de 46 Etats. L’extraordinaire réussite de sa filiale Instagram fait des jaloux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *