edito
0

300è

Ce sont presque 11 ans. 11 années de TIC. 11 ans de rupture. Rupture technologique. Rupture environnementale. Rupture sociétale. Rupture sociale. Il est un fait certain que le numérique au XXIe siècle constitue une rupture technologique majeure, sans doute aussi importante que la découverte du feu ou de l’agriculture. L’Algérie de 2002 n’est plus l’Algérie de […]

editoCe sont presque 11 ans. 11 années de TIC. 11 ans de rupture. Rupture technologique. Rupture environnementale. Rupture sociétale. Rupture sociale. Il est un fait certain que le numérique au XXIe siècle constitue une rupture technologique majeure, sans doute aussi importante que la découverte du feu ou de l’agriculture. L’Algérie de 2002 n’est plus l’Algérie de 2013. Internet et les nouvelles technologies sont passés par-là. On ne vit pas de la même manière, on ne consomme pas de la même manière et on ne communique pas non plus de la même manière. Tout a changé. Une nouvelle ère se profile à l’horizon où les TIC sont l’instrument de développement. Ceux qui ont fait la rupture de la radio à la télévision comprennent cela, les autres le subissent. Une technologie de rupture survient et domine un marché déjà existant en remplissant une fonction que la technologie traditionnelle ne pouvait pas remplir.11 ans déjà et que de changements. La société entière a changé car comme le dit si bien  Christensen dans un livre publié en 1997 intitulé « The Innovator’s Dilemma », qui sera suivi par « The Innovator’s Solution », en disant : « C’est leur usage stratégique qui a un effet de rupture. »La rupture technologique a pour effet immédiat de bouleverser les usages et les marchés mais aussi d’en créer de nouveaux autour d’un produit inédit ou innovant. Certes la rupture technologique est aussi à l’origine de la disparition d’acteurs économiques pendant que d’autres naissent et se développe car ils ont su en tirer parti, trouvant de nouveaux relais de croissance.Le monde a changé et le citoyen est de moins en moins intéressé à posséder des produits ou de faire de l’accumulation de richesses par des achats à long terme. Au lieu de cela, il a envie d’expériences. Il recherche de choses sans beaucoup d’investissements financiers ou de temps et il commence à consommer de plus en plus de produits et services tout en partageant avec ses amis. La consommation aussi a changé, aujourd’hui on commence à parler de « consommation collaborative », un peu, si vous vous en souvenez, du partage de la connexion satellitaire pour que tous les voisins aient les chaînes de télévision internationale. 300 numéros d’IT Mag qui montrent le changement de la société et aussi ses blocages dits ou non dits mais aussi sa vivacité et son désir d’appropriation des TIC car les idées sont plus vivantes si l’environnement est fécond, créatif, fertile, ouvert à la différence. Quoi qu’on en dise… Le monde a changé.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Intel Corp vient de nommé Brian Krzanich, CEO

Intel Corp vient de nommé Brian Krzanich, CEO -Chief Operating Officer-  qui est le sixième depuis la création du fondeur....

Fermer