L'Essentiel
0

ABM et HP pour une année de croissance profitable

2007 est là et Algeria Business Multimédia (ABM) aussi. Réuni autour de son partenaire HP et des revendeurs de la marque le 8 janvier dernier, le directeur général adjoint d’ABM, M. Toufik Sator, lèvera le voile sur une année qu’il entend «fructifier» en instaurant «une organisation constructive en termes de travail», selon ses propos. En […]

2007 est là et Algeria Business Multimédia (ABM) aussi. Réuni autour de son partenaire HP et des revendeurs de la marque le 8 janvier dernier, le directeur général adjoint d’ABM, M. Toufik Sator, lèvera le voile sur une année qu’il entend «fructifier» en instaurant «une organisation constructive en termes de travail», selon ses propos. En décrivant son partenaire à l’assistance, il en dira que «c’est un constructeur qui a besoin de beaucoup d’attention». Et à l’égard des utilisateurs, il avait affirmé qu’«il n’est plus question de dire que le client veut un équipement HP mais il faut accompagner sa spécificité en adaptant au contexte ses besoins réels». Enfin, s’adressant directement à ses revendeurs, il les «appelle à une meilleure réactivité mais surtout à instaurer un dialogue». La raison en est dans ce que M. Sator fustigera du bout des lèvres quand il avait parlé de cahiers des charges dits «tronqués» qui, lors de leur rédaction, éliminent d’office les produits HP en introduisant des caractéristiques propres et même exclusifs à d’autres constructeurs concurrents directs de la marque américaine. Une difficulté accentuée, selon M. Sator, par l’instauration d’une surtaxe de dédouanement de 20 à 30% sur les équipements et supports d’enregistrement et de stockage, qu’il deviendra donc plus difficiles à vendre. En revanche, les «multifonctions» connaissent, pour leur part, une baisse des taxes de transit. Succédant au directeur général adjoint d’ABM pour présenter la nouvelle gamme HP en PC de bureau, portables, iPaq et stations de travail, M. Emmanuel Langlois, directeur pour HP Afrique, parlera d’une «roadmap» qui met un point d’honneur à intégrer les processeurs AMD double-cœur «et ainsi créer une balance et une équité entre les architectures Intel et AMD». Autre révélation, HP va standardiser l’écran 19 pouces et sonner le glas des lecteurs de disquettes qu’il remplacera dorénavant par des lecteurs de cartes MMC/SD. Aussi, cryptographie des données, biométrie, logiciels de sécurité (sous le générique de HP ProtectTool), option RAID, viendront à bout d’un marché de l’équipement informatique pourtant phagocyté par ce qu’on désigne d’«ordinateurs sans nom», qui représentent tout de même 6 équipements sur 10 en Afrique. Au menu également «ultra légers» de 12 pouces, doté d’une interaction tactile ou de PC de bureau dont l’unité centrale s’imbrique à l’écran pour ne faire qu’un seul module. Pour les stations de travail, destinées davantage à un marché strictement professionnel, notamment l’imagerie, l’animation, la recherche scientifique ou encore la mécatronique, elles se targuent de contenir des performances graphiques «boostées», y compris celles qui fonctionnent sous un environnement Unix. S’ensuit après un descriptif de la gamme de PDA, les iPaq, qui, en plus de faire téléphone, voire smartphone, font office de navigateurs GPS. L’ambition affichée est de garder un part de marché de 28,2% de ce segment.
Place enfin à l’imprimante multitâche et aux solutions de HP en la matière dont la présentation sera confiée à Merouane Mahiedine, consultant en IPG auprès de HP El Djazaïr. Honneur aux mutlifonctions qui cumulent impression, scanner, fax et, époque oblige, envoi d’e-mails. Effectivement, sur certaines machines, il est possible, une fois un document scanné, de l’envoyer directement en fichier joint à partir de l’imprimante directement, sous réserve évidemment qu’elle soit connecté à la Toile. La possibilité est également donnée de les partager en réseau et d’en restreindre l’usage à travers l’authentification. Un rapide récapitulatif des solutions d’impression de HP, que ce soit en monochrome ou en couleur, jet d’encre ou laser, fait ressortir des fonctionnalités DSS (procédé de cryptage), modèle de cartouches tout-en-un, une utilisation voulue intuitive et, en option, l’agrafage pour relier de gros volumes de pages imprimées ou photocopiées. L’impression en large format n’a pas été négligée en présentant des équipements dotés de 40 Go de disque dur, d’un CPU cadencé à 400 Mhz et d’une mémoire extensible jusqu’à 512 Mo. Avec en prime des logiciels d’émulation. Voilà qui ravira le marché technique et graphique.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
M6 repart en guerre contre sa concurrente TF1

Débarrassées de leur bouquet numérique TPS, fusionné avec son concurrent Canal+, TF1 et M6 peuvent poursuivre leur concurrence effrénée. M6...

Fermer