L'Essentiel
0

Acquisition de connaissances théoriques, formation technique sur nouveaux produits, négociation commerciale, …. Gros plan sur les TIC dans les entreprises

La répartition des entreprises algériennes dans le secteur des TIC indique que 58% de ces entreprises exercent dans les filières de télécommunications, de l’électricité et de l’électronique. On peut estimer à environ 6 700, le nombre de PME directement liées aux technologies de l’information (hors télécommunications) et à 24 500 le nombre de leurs employés. Les […]

entrepriseLa répartition des entreprises algériennes dans le secteur des TIC indique que 58% de ces entreprises exercent dans les filières de télécommunications, de l’électricité et de l’électronique. On peut estimer à environ 6 700,
le nombre de PME directement liées aux technologies de l’information (hors télécommunications) et à 24 500
le nombre de leurs employés.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) ont leur rôle dans la formation. Mais, la formation dite « présentielle » devra-elle se substituer à la formation traditionnelle, à la faveur du développement des TIC ?  Les professionnels de la formation, veulent dégager les meilleures voies et moyens en vue d’une utilisation efficace des technologies de l’information et de la communication dans les pratiques de formation dans les  entreprises, toutes les entreprises. La  formation des personnes et leur capacité à apprendre tout au long de leur vie ont toujours été des atouts individuels significatifs. Mais dans la société du savoir, atouts deviennent désormais des facteurs critiques du développement social et économique, c’est à dire du mieux être de l’ensemble de la population. Aujourd’hui, il y a le Web informationnel, le Web social, le Web sémantique. Selon des enquêtes réalisées en Europe, 86% des enseignants dans cette région
du globe soulignent que les élèves sont «plus attentifs» et  «plus motivés» quand on utilise un ordinateur en classe. Elles révèlent également que les TIC favorisent le travail en équipe. Sur  le Vieux continent, et dans le haut débit, les pays nordiques tiennent le haut du pavé ; ils sont les mieux équipés.
Les TIC vont-ils cependant résoudre tous les problèmes ? Certainement pas. L’Algérie a engagé, très tôt, une politique visant la maîtrise des outils informatiques et leur utilisation au service du développement économique. La répartition des entreprises algériennes dans le secteur des TIC indique que 58% de ces entreprises exercent dans les filières de télécommunications, de l’électricité et de l’électronique. On peut estimer à environ 6 700, le nombre de PME  directement liées aux technologies de l’information (hors télécommunications) et à 24 500 le nombre de leurs employés.
Les emplois  dans ces entreprises représentent 2% du total des emplois dans les PME. Il existe des entreprises qui reco mmandent  aujourd’hui de créer des liens durables avec les écoles, les universités, de recruter davantage, d’accélérer l’accès aux compétences. Elles veulent aussi apporter localement de la formation pour répondre aux besoins des filiales et des partenaires locaux. Une solution est développée par certaines d’entre elles : le blended-learning (formation mixte).
E- learning, c’est un autre mode de diffusion des savoirs au sein de l’entreprise. Le principe en est simple : acquisition de connaissances théoriques grâce à une formation en ligne réalisée de manière autonome ou avec intervention d’un formateur en temps réel , acquisition de compétences et connaissances à travers une formation en salle avec un formateur,  apprentissage en temps réel, réalisation d’une tâche grâce à l’aide d’un tuteur, directement en conditions de travail en temps réel. Exemple : formation technique sur nouveaux produits, pratique d’un outil de négociation commerciale, mises en situations : jeux de rôles, apprentissage d’un nouvel outil, tests d’évaluation, visite client  bureautique, jeux de rôles accompagnés, usage actuel : déploiement croissant avec une cible de 30% des formations,…. Aussi, le rôle des TIC reste prépondérant, permettant de former des travailleurs à distance ; ils sont formés au bureau, à la maison, d’où le « e-learning ».
C’est une plateforme dont se sont dotées certaines entreprises algériennes.  Il s’agit d’un ensemble de matériels et de logiciels auxquels accèdent les gens de chez eux. Elle est fonctionnelle depuis quelques années.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
france
Paris is the most beautiful love city

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut...

Fermer