L'Essentiel
0

AD Display organise une journée autour des Smartcities

Les villes intelligentes ne sont guère un concept nouveau, mais la suite de services et d’applications qui sont maintenant disponibles pour le déploiement est toujours en expansion. Les villes deviennent plus intelligentes, plus efficaces et, dans une certaine mesure, autonomes dans leur prise de décision. Dans une rencontre placée sous le thème «SmartCity : Vision […]

Les villes intelligentes ne sont guère un concept nouveau, mais la suite de services et d’applications qui sont maintenant disponibles pour le déploiement est toujours en expansion. Les villes deviennent plus intelligentes, plus efficaces et, dans une certaine mesure, autonomes dans leur prise de décision.
Dans une rencontre placée sous le thème «SmartCity : Vision future des villes algériennes», organisée par l’afficheur Ad Display, plusieurs conférenciers venant de l’Espagne, Etats-Unis, Emirats Arabe et des algériens ont permis de dénouer devant un enorme parterre les fils d’une smartcity.
La définition d’une smartcity a été donnée par Pilare Conesa, PDG de l’entreprise Anteverti, basée à Barcelone (Espagne) qui parle « de ville pour ses habitants » mais aussi de participation car elle dira que « Plus les villes deviennent «intelligentes», plus  elles peuvent apprendre les unes des autres ». De plus, une smartville peut prendre plus de décisions et surtout  partager plus de connaissances avec des experts pour continuer à améliorer, in finé, la qualité de vie du citoyen.   Des exemples, mais il y en a beaucoup, dira Abdellatif Bouziani, CEO Smart East Africa Telecom, et « l’Afrique n’est en reste. Elle se développe vite » tout en ajoutant que «  La ville se doit désormais d’être intelligente, durable, favorisant la collaboration ainsi que l’inclusion sociale ». Il rappelle des chiffres de differents organisme mondiaux qui predisent qu’à l’horizon 2030, demain, plus des ¾ de la population mondiale seront dans les villes. Mais tout cela doit être adossé à de la formation de la ressource humaine qui a été le thème de José Luis Esteva, Pdg de la Samartcity de barcelone qui dira que « il va falloir investuir dans la ressource humaine »
Le facteur humain est très important. Pour Jose Luis Esteva, PDG de la Smart City de Barcelone, maîtriser une Smart-city ne peut se faire qu’à travers un véritable investissement dans les ressources humaines. De ce fait, et à travers l’exemple de la ville de Barcelone, la formation devient un impératif. L’ensemble des panelistes disaient en gros que les institutions doivent considérer les habitant-citoyens et les hommes d’affaires comme des partenaires à part entière. La smartcity est basé sur une bonne couverture IT, autrement l’information ne pourra jamais arriver à bon port et donc être traitée online. C’est un challenge énorme. La présence de Bettache, président de l’APC d’Alger qui n’a pas caché son enthousiasme et à donné son point de vue et s’est même engagé à faire de sa commune une smart-city pilote. Enfin, Mourad Hadj Said a cloturé cette journée en disant «nous voulons donner de l’intelligence à nos villes»

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Cagi: L’Algérie va vendre au Mali de l’internet et de la téléphonie via satellite

L'Algérie, à travers l'entreprise publique Algérie Télécom satellite (ATS), va commercialiser à son voisin le Mali de la data (Internet)...

Fermer