Geek-Week
0

Allez, Allez, Viva la 3G

«One, two, 3 G, Viva l’Algérie !», c’est le slogan du jour. Enfin, la téléphonie de 3 génération est une réalité chez nous. On ne parlera plus d’expérimentation d’un environnement de test, ni du réseau final. Les offres commerciales sont sur le marché après avoir été minutieusement examinées par l’Autorité de régulation (ARPT), çà a pris […]

geekweek«One, two, 3 G, Viva l’Algérie !», c’est le slogan du jour. Enfin, la téléphonie de 3 génération est une réalité chez nous. On ne parlera plus d’expérimentation d’un environnement de test, ni du réseau final. Les offres commerciales sont sur le marché après avoir été minutieusement examinées par l’Autorité de régulation (ARPT), çà a pris un peu de temps mais enfin, c’est la délivrance. Un certain moment, çà nous a rappelé la cérémonie religieuse de «Rou’yat elhilal»pour annoncer le début du ramadhan ou de l’Aïd.
D’autres nous renvoient à une autre comparaison, l’élection d’un nouveau Pape au Vatican où on guette la couleur de la fumée, noire en cas de scrutin sans vainqueur, blanche quand les cardinaux électeurs ont arrêté leur choix. L’étoile a cédé son pouvoir à une nouvelle appellation : Ooredoo. Et dorénavant, quand vous partirez dans une des boutiques de l’opérateur multimédia, vous devez dire : «Ooredoo G», çà sonne bien à l’oreille. Mobilis s’est aussi mobilisé pour l’introduction de cette technologie. En tout cas, l’offre est disponible. Ce n’est pas comme à la veille du lancement de la téléphonie mobile où pour avoir une puce, il fallait connaître la coiffeuse de la belle soeur du responsable du ministère ou le chauffeur du DG de Djezzy. Ce qui nous rappelle une chanson du virevoltant Hakim Salhi «Activer, Naviguer… ». Mais la 3G, c’est surtout une affaire de Data et de contenu à forte valeur ajoutée. Jusque-là, les Algériens ont consommé le contenu mobile international dont une bonne partie est gratuite. La 3G devrait encourager les différentes entreprises algériennes à produire des d’applications mobiles -les geeks, avares en mots- appelle cela Apps- dans différents domaines : usage personnel, religieux, jeux, m-learning, monétaire, business. De son côté, le gouvernement devrait profiter également de cette technologie pour développer du contenu orienté e-gouvernement ou m-gouvernement -je vous rappelle que m est pour mobile-, dans lequel, il offrira des services administratifs à distance.
La transition est toute faite pour parler de la mise en place prochainement d’un registre national d’état civil numérisé et qui permettra aux citoyens de retirer les documents administratifs là où ils se trouvent. C’est ce qu’a indiqué le directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Plusieurs mesures seront effectives dans quelques semaines avec la mise au point du registre national d’état-civil. Le fichier national des actes de naissances est numérisé à 100% au niveau national, ce qui représente un total de 56.800.000 actes numérisés. Les TIC représentent un outil privilégié pour moderniser la gestion administrative et supprimer les lourdeurs bureaucratiques. Dans cette perspective, les mesures qui seront mises en œuvre visent, à mettre en conformité l’action des pouvoirs publics par rapport aux exigences d’un Etat moderne dont l’action permettra de mettre fin à toutes formes d’abus et de dépassements qui nourrissent les sentiments d’injustice, de frustration et de marginalisation. Dans le secteur aérien, Air Algérie n’est pas la championne des ventes de billets via internet. Lors de son récent passage au forum d’El Moudjahid, Mohamed Salah Boultif, PDG de la compagnie, fait un triste constat. Il confirme que les ventes par Internet, sont pratiquées au niveau de l’Europe avec un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros de vente, mais des problèmes avec des banques algériennes empêchent le recours à ces ventes localement. On travaille bien à et avec l’étranger par avec l’autochtone.
Le PDG souhaite que ce type de vente soit lancé dans les meilleurs délais, avançant que des discussions sont en cours avec le Crédit populaire d’Algérie (CPA). Avant toute chose, il faut savoir que désormais, à cause d’Internet, il n’y a plus vraiment de logique, ni même de règles strictes en matière de recherche de tarifs aériens. Tout change en permanence et rapidement. Parfois même c’est simplement la chance d’avoir été en ligne au bon moment qui fera qu’on bénéficiera au final de la super offre. Deux tendances sont à signaler : toutes les compagnies ont adopté le principe de prix promotionnels en réservant à l’avance et une décision rapide d’achat en ligne peut générer une économie fortement substantielle sur le budget vacances.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Quels usages de la 3G en Algérie Des changements culturels et sociétaux en perspective

Au vu du fort bouillonnement, 2014 sera l’année de la connectivité et par conséquent du M2M -machine to machine- ou...

Fermer