L'Essentiel
0

Alors que la 3G peine à être lancer La présidente de l’Arpt assiste à un colloque sur la 4G

Mme Zohra Derdouri, Présidente de l’ARPT -Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications- a participé au Colloque mondial des régulateurs (GSR), organisé par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), qui s’est déroulé à Varsovie (Pologne) du 3 au 5 juillet 2013. Ce colloque ayant pour thème « règlementation de 4ème génération : faire progresser […]

arptMme Zohra Derdouri, Présidente de l’ARPT -Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications- a participé au Colloque mondial des régulateurs (GSR), organisé par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), qui s’est déroulé à Varsovie (Pologne) du 3 au 5 juillet 2013. Ce colloque ayant pour thème « règlementation de 4ème génération : faire progresser les communications numériques », a enregistré la participation de délégués de plus de 130 pays.

Dans son allocution d’ouverture, la Présidente du GSR, Magdalena Gaj, a déclaré aux délégués que les réseaux de télécommunication sont véritablement devenus le moteur de l’économie mondiale. «Nul ne peut aujourd’hui imaginer sa vie professionnelle et personnelle sans téléphone, sans ordinateur ou sans accès à l’Internet… Nous venons de différents continents. Nous représentons des cultures différentes, des vécus différents et des systèmes de valeurs différents. Mais nous avons une chose en commun – nous voulons tous un accès permanent à l’Internet car nous sommes tous convaincus que cet accès est synonyme de développement et de vie meilleure.»
Le Colloque de cette année se déroule dans un contexte de profonds bouleversements dans le secteur des TIC. De nouveaux fournisseurs de contenus et d’applications, par exemple les prestataires de services «over the-top», modifient les règles du jeu. Au même moment, la forte augmentation des flux de données due à la prolifération de nouveaux services et de nouvelles applications comme les services dans le nuage, à laquelle s’ajoutent de nouveaux comportements chez les consommateurs qui veulent avoir accès aux TIC partout et en permanence, remettent en question le rôle et le mandat traditionnels du régulateur et nécessitent de repenser les approches classiques de la réglementation dans l’écosystème numérique.
«Rien que cette année, le trafic IP devrait augmenter au rythme de 14 exaoctets par mois, sous l’impulsion du nombre sans cesse croissant de personnes connectées et de dispositifs connectables et de la généralisation de l’accès des consommateurs à des réseaux fixes et mobiles à large bande», a déclaré le Directeur du BDT, Brahima Sanou. «Pour les régulateurs, qui s’efforcent de garantir des conditions équitables et des pratiques non discriminatoires, tout en veillant à la transparence des informations relatives au marché, cette période de transition vers un marché des services TIC véritablement transnational s’accompagne de la nécessité de renforcer la coopération aux niveaux transfrontière, régional et international», a-t-il ajouté.
En marge de ce colloque, un mémorandum d’entente a été signé entre l’ARPT et l’UKE -Office Polonais des Communications Numériques – qui prévoit des actions communes sur les questions juridiques et réglementaires, la régulation des marchés des communications (qualité de service, tarification, protection des consommateurs, service universel,…) et la régulation des ressources rares.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Le crowdfunding ou la touiza sur la Toile ! En Chaque semaine, qu’il soit en veine, en verve ou même à court d’

On connait la touiza, système solidaire à l’origine de la mutualité populaire en Algérie, naguère très répandu et toujours en...

Fermer