L'Essentiel
0

Alors que l’on pensait que le marché du PC est un marché entreprise 65% des PC sont achetés par les particuliers

Selon des informations compilées, l’Algérie aurait consommé 160.000 ordinateurs en Pc de bureau et Laptop durant ce trimestre. Ce qui est assez curieux c’est le fait que sur 160.000 machines – qui est en croissance de 40% par rapport au trimestre de 2012- , il n’y a eu que entre 40 à 50.000 machine qui […]

pcSelon des informations compilées, l’Algérie aurait consommé 160.000 ordinateurs en Pc de bureau et Laptop durant ce trimestre. Ce qui est assez curieux c’est le fait que sur 160.000 machines – qui est en croissance de 40% par rapport au trimestre de 2012- , il n’y a eu que entre 40 à 50.000 machine qui ont été vendues aux entreprises.

Alors que Selon Gartner, les ventes devraient en effet chuter de 9,7% avec seulement 315,4 millions d’unités vendues cette année. Cela veut dire que le marché algérien du PC – j’entends PC de bureau et Laptop- est détenu en grande majorité soit 120.000 machines par le particulier et que même avec l’entrée des tablettes et autre smartphone, la croissance de ma vente du PC n’a pas diminué.
Sans Channel de distribution, sans grande marque de distribution mais avec simplement une multitude de petites boutiques qui essaiment à travers toute l’Algérie, c’est les ¾ des ventes de PC – j’entends par PC le PC de bureau mais aussi le laptop-. Ce chiffre astronomique montre que l’algérien est plus informatisé que son gouvernement et que ses entreprises.
« L’ordinateur devient une pièce maitresse dans l’apprentissage mais aussi dans l’employabilité » nous dit Bibi Triki Karim, responsable de Intel en Afrique et dans les pays du Levant à la question de savoir pourquoi ce grand écart. Sans faire de grande étude statistique, même s’il faut en faire et même beaucoup, nous constatons que l’algérien investit dans un ordinateur au même titre, avons-nous remarqué, que sur une télévision à écran plat et une voiture et très peu dans une maison, où la spéculation est à son paroxysme. L’ordinateur devient une pièce maitresse dans l’apprentissage mais aussi dans l’employabilité, c’est ce qui pousse l’algérien à investir dans un ordinateur. L’entreprise quant à elle n’a pas encore compris que l’outil informatique est un élément essentiel pour son développement.
Nous attendons le quatrième trimestre pour confirmer ou infirmer ce que nous avons constater, à savoir que le marché algérien des PC est porté par le particulier, qui fait de notre pays, un cas assez spéciale dans le monde.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Exclusif: Intel veut fabriquer de l'ARM

Comme le dit le vieil adage, si vous ne pouvez pas les battre, rejoignez-les! Eh bien, c'est exactement ce que Intel a...

Fermer