L'essentiel
0

Alors que tout le monde attendait une nouvelle tablette Microsoft Gros Buzz pour le lancement de Windows 10

Alors que Microsoft nous a habitués depuis des années soit à nous faire payer des licences plutôt onéreuses, soit à nous inciter à changer d’ordinateur pour profiter de la toute dernière version de Windows, les choses pourraient être différentes avec l’arrivée prochaine de Windows 9 où on pense que la mise à jour de Windows 8 […]

Alors que Microsoft nous a habitués depuis des années soit à nous faire payer des licences plutôt onéreuses, soit à nous inciter à changer d’ordinateur pour profiter de la toute dernière version de Windows, les choses pourraient être différentes avec l’arrivée prochaine de Windows 9 où on pense que la mise à jour de Windows 8 vers Windows 9 sera gratuite.

Microsoft Corp va dévoiler le nouveau nom pour son dernier système d’exploitation Windows. Le projet, connu depuis quelques années sous le nom de «Windows 9», obtiendra probablement une toute nouvelle marque, ou tout simplement être appelé Windows, selon des analystes, avant sa sortie prévue au cours du premier trimestre de l’année prochaine. Mais pourquoi alors un changement de nom ? Avec Satya Nadella et les changements au niveau du headquater, changer de nom est symbolique pour la nouvelle direction et surtout pour donner le nouveau style à Microsoft qui ne doit pas être agressif.
Le nouveau nom, soutenu, nous dit-on par le nouveau patron, veut effacer la mauvaise image d’agressivité que dégage Windows et mettre fin à la confusion du système d’exploitation pour PC et pour tablette en ayant en tête que «Windows 8 n’est pas un moment de gloire pour Microsoft». Beaucoup d’utilisateurs ont protesté contre la mort du menu (le start-bouton) et la mise en place d’une grille colorée de carrés ou de tuiles représentant des applications dans ce qui est devenue l’interface utilisateur de Windows.
A en juger par les fuites récentes en ligne, le menu de démarrage bouton reviendra dans le prochain Windows, avec une option pour revenir à l’ancien bureau, si on le souhaite. Concernant le nouveau nom, selon Reuters, Microsoft a refusé de le commenter ou ce qu’il prévoit de dévoiler. D’ailleurs, le lancement du nouveau nom se fera à San Francisco comme si Satya Nadella voulait un peu s’éloigner de l’ordinateur et se rapprocher de la tablette ou de l’internet mobile qui sont façonnés, aujourd’hui, par le couple Apple et Google. Satya Nadella veut une version unique de Windows qui peut fonctionner sur mobiles, ordinateurs de bureau et le Cloud selon son slogan «Mobile first, Cloud first», bien que, selon Gartner, le marché de Microsoft soit en décroissance du fait de la baisse des ventes de PC.
Tous les experts et analystes pensent que Windows 9 sera une version de disruption et que Microsoft se concentre sur la vente de services de haute qualité – comme la suite d’applications Office ou le stockage de documents dans Cloud – et c’est cela le grand changement, Microsoft passe d’une société qui était centrée sur Windows vers une société centrée service. D’autant plus que le chiffre d’affaires de Windows va probablement diminuer et la tâche de Microsoft consiste à remplacer les recettes de Windows avec des revenus de services sur toutes sortes de plateformes. La génération des services Cloud et des locations de logiciels comme Office 365, l’ancien modèle économique consistant à vendre des licences d’utilisation «à vie» est au final bien moins rémunérateur et le fait de fournir gratuitement l’outil qui permettra de dépenser plus n’est au final pas une si mauvaise idée que ça. Ceux qui ont les moyens pourront se faire plaisir à achetant tous les services dont ils ont besoin, et les moins riches pourront tout de même se faire un peu plaisir en profitant légalement de leur ordinateur. Le défi consiste alors à trouver des killers apps et services innovants.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Sid Ali Dehemi

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
avion et tic
GeekWeek: Les TIC prennent l’avion

L’Agence européenne pour la sécurité aérienne (AESA) a autorisé les compagnies aériennes européennes qui auront réalisé une étude d’impact à...

Fermer