L'Essentiel
0

Apple Perte brutale et retour à la normale

Semaine de cauchemar pour le groupe informatique dont la valeur a fondu de 70 milliards de dollars Le monde de la Bourse est méchant. Il y a moins d’une quinzaine de jours, Apple était au summum et l’ensemble des investisseurs et des boursicotiers achetaient son action. Cette semaine, le groupe informatique Apple a perdu de […]

appleSemaine de cauchemar pour le groupe informatique dont la valeur a fondu de 70 milliards de dollars
Le monde de la Bourse est méchant. Il y a moins d’une quinzaine de jours, Apple était au summum et l’ensemble des investisseurs et des boursicotiers achetaient son action. Cette semaine, le groupe informatique Apple a perdu de sa superbe et la sanction du marché, qui craint un ralentissement mais aussi déçu par ses résultats trimestriels, est tout de suite venue. Apple vient de perdre sa première place de capitalisation boursière, retombant vendredi dernier à la clôture de Wall Street derrière le pétrolier ExxonMobil. Question chiffres, l’action du groupe à la Pomme, qui avait déjà plongé de plus de 12% jeudi, a encore abandonné 2,36% vendredi pour clôturer à 439,88 dollars, un niveau qui le valorise au total à 413 milliards de dollars alors que l’été dernier, Apple, dopé par des spéculations sur la sortie imminente de nouveaux produits, avait même battu le record de la plus grande capitalisation boursière de tous les temps, détrônant son concurrent Microsoft qui détenait ce titre depuis 1999. Conséquence de ces spéculations, l’action d’Apple avait atteint un record historique de 702,10 dollars le 19 septembre, juste avant la sortie du dernier de ses téléphones, l’iPhone 5. Elle a depuis reperdu 37% de sa valeur. Tout cela peut s’expliquer par la capacité d’Apple à continuer à innover sans son patron Steve Jobs, décédé l’an dernier et surtout à pouvoir concurrencer son rival de plus en plus agressif, Samsung, qui a notamment creusé l’écart avec lui l’an dernier sur le marché mondial des smartphones. Est-ce que cette désertion ne montre pas que le secteur technologique a perdu son titre de leadership et qu’il a du mal à franchir de nouvelles frontières. Donc stagnation ! Les investisseurs et autres boursicotiers, eux, savent qu’il va falloir revenir à des choses plus palpables et s’en vont naturellement investir dans les pétroliers en attendant qu’Apple sorte de nouveaux produits qui suscitent le même engouement que les innovations précédentes du groupe. Là, le groupe retrouvera la confiance des marchés.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Deezer : une offre de streaming en Algérie à 499 DA/mois

Selon le site d'information 7sur7 qui reprend une dépêche de l'AFP, Deezer compte sur l'Algérie, entre autres pays, pour renforcer...

Fermer