L'Essentiel
0

Apple VS Samsung Les brevets, le retour 02

Avril est-il devenu un mois de procès ? Un deuxième procès géant entre Apple et Samsung a commencé à San José en Californie. Ce procès concerne toujours la question de violation de brevets. Il pourrait de nouveau coûter cher à Samsung puisqu’Apple lui réclame deux milliards de dollars de dédommagement. Les hostilités reprennent entre les […]

samsung vs appleAvril est-il devenu un mois de procès ? Un deuxième procès géant entre Apple et Samsung a commencé à San José en Californie. Ce procès concerne toujours la question de violation de brevets. Il pourrait de nouveau coûter cher à Samsung puisqu’Apple lui réclame deux milliards de dollars de dédommagement. Les hostilités reprennent entre les deux rivaux… avec un invité de marque, Google, dont l’OS Android est mis en cause.

Il y a presque deux ans, un jury fédéral a condamné Samsung à payer plus d’un milliard de dollars et des poussières à Apple pour violation de brevet. Quelque temps après, un autre juge a revu à la baisse l’amende à 640 millions de dollars tout en continuant à vendre ses produits aux Etats-Unis. Apple revient sur cinq brevets accusant Samsung de les utiliser sans autorisation sur les nouveaux appareils, y compris les Smartphones Galaxy et les tablettes.
Si nous regardons les attendus, on trouvera que les avocats d’Apple ont écrit que «Samsung a systématiquement copié la technologie et des produits, fonctionnalités et designs innovants d’Apple, et a inondé les marchés avec des dispositifs de contrefaçon.». De l’autre côté les avocats de Samsung ont écrit. «Apple a copié beaucoup des innovations de Samsung dans ses produits d’Apple iPhone, iPod, et iPad». Cette fois-ci, Apple demande à ce que Samsung verse une redevance de 40 dollars pour chaque appareil vendu. De plus si nous regardons de plus près, Apple affirme que les produits Samsung suivants violent sur les brevets d’Apple : Admire, Galaxy Nexus, Galaxy Note, Galaxy Note II, Galaxy SII, Galaxy SII Epic 4G, Galaxy SII Skyrocket, Galaxy SIII, Galaxy Tab II 10.1.De l’autre côté, les revendications de Samsung sur les produits Apple empiètent sur ses brevets: iPhone 4, iPhone 4S, iPhone 5, iPad 2, iPad 3, iPad 4, iPad mini, iPod touch (5e génération), iPod touch (4e génération) et MacBook Pro. Beaucoup de choses en perspective et le match paraît des plus intéressants.
Qui attaque qui?Comme pour la version 1, c’est Apple qui attaque Samsung sur cinq brevets logiciels et Samsung contre-attaque sur deux. Cette fois-ci, en sous bassement c’est Google qui est visé car les produits Samsung tournent sur Android. Android est un système d’exploitation développé et appartenant à Google. Du côté d’Apple, la demande, en autre, est focalisée sur le «slide to unlock» pour déverrouiller l’écran mais aussi la reconnaissance de liens intelligents. De l’autre côté, Samsung accentue sa demande sur l’organisation des dossiers photos et la transmission du flux vidéo.

Android en ligne de mire ?
Si on prend 40 dollars par appareil, on trouvera qu’Apple cherche à obtenir 2 milliards de dollars montrant par là qu’il est un innovateur. Pour une entreprise de cette taille valorisée à plus de 400 milliards de dollars, 2 milliards ne sont rien du tout.
De l’autre côté, Samsung demanderait 7 ou 8 millions de dollars mais il table sur une non-interdiction de vente de ses derniers produits sur le marché américain, l’un des plus gros dans le monde.
Mais selon les experts et autres observateurs, Apple viserait Google. En effet, si l’on se réfère à la demande, sur les cinq brevets attaqués par Apple, quatre couvrent des fonctions d’Android. Google ne fait pas officiellement partie à ce procès, mais il est un acteur clé dans les arguments des deux parties.Cet état de fait fera en sorte que Google ou plutôt les développeurs d’Android sortent à la lumière et on pourrait enfin avoir une chronologie un peu plus précise de la genèse de l’OS de Google, accusé par Steve Jobs d’avoir «volé» de nombreuses fonctions à iOS. Google, de son côté, tentera sans doute de prouver que ses ingénieurs travaillaient sur de telles fonctions avant qu’Apple ne présente l’iPhone.
Les questions qui se posent est : pourquoi la firme de Cuppertino attaque Samsung ? La réponse nous vient de l’avocat d’Apple qui dit en substance que c’est bien Samsung qui a choisi d’intégrer Android et par conséquent c’est la société coréenne qui en est responsable.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Sid Ali Dehemi

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Avec son milliard d’utilisateurs, Facebook cible les services financiers

Non content d'être seulement une plate-forme pour accueillir les photos de chat et mises à jour de statut,  Facebook se prépare...

Fermer