Satellite
0

Après avoir été un gadget: L’IoT devient mature

L’Internet des objets (IoT) a été un sujet de rêve pour certain, de travail pour d’autres pendant plusieurs années. Il y a trois années, la prédiction de Hans Vestberg, CEO d’Ericsson donnée lors du MWC de Barcelone a complètement bouleversé le marché. Il avait dit en ce temps-là, il y aura 20 milliards d’appareils connectés […]

L’Internet des objets (IoT) a été un sujet de rêve pour certain, de travail pour d’autres pendant plusieurs années. Il y a trois années, la prédiction de Hans Vestberg, CEO d’Ericsson donnée lors du MWC de Barcelone a complètement bouleversé le marché. Il avait dit en ce temps-là, il y aura 20 milliards d’appareils connectés dans le monde d’ici 2020. Le tout générant environ 300 milliards de dollars américain de chiffre d’affaires en produits et services connexes.
Trois ans plus tard, nous arrivons mieux à cerner les domaines où les IoT vont avoir un fort impact, même si c’est encore flou. La Ville Intelligente et ses initiatives et tout ce qui tourne autour est chiffré par des experts entre 30 et 50% de l’utilisation des IoT. Le concept de la smartville vise à exploiter la technologie et les appareils connectés pour améliorer la vie des citoyens. Que ce soit pour la pollution, le transport mais aussi la sécurité. Tout cela va avoir des conséquences qui consistent en une adoption des services sur la base du Cloud qui se développe et développera à une vitesse sans précédent qui a eu pour effet de créer une concurrence. D’ailleurs, dans ce sens, selon Synergy Research, les revenus dans le monde des services de cloud computing a augmenté de 52% en 2015 et les principaux fournisseurs de services de cloud dans le monde se trouve aux Etats-Unis et leurs services abaissent ou réduise fortement la barrière à l’entrée pour de nombreuses entreprises qui souhaitent recueillir, stocker et analyser de grands volumes de données générées par les appareils connectés.
Si nous regardons encore un peu plus, on se rendra compte qu’un troisième axe va croitre. Nous avons les outils pour récupérer les data –IoT- pour les stocker –Cloud- mais il reste à les traiter. C’est là qu’intervient le Big data mais aussi l’AI –intelligence artificielle- car c’est à ce moment-là que nous pouvons tirer le meilleurs parti des données pour identifier des points d’action ou faire de l’analyse prédictive. Et ce sera grâce aux algorithmes du Big Data que les données apporteront une réelle valeur commerciale. Et juste pour avoir une idée, Cisco dans son rapport Global Index Cloud estime qu’une ville intelligente d’un million d’habitant générerait 180 millions de gigaoctets de données par jour en 2019. Gigantesque. Ce flux énorme, même s’il sera en Cloud, pose déjà en lui-même des problèmes, ne serait-ce qu’en stockage mais pas uniquement car d’autres chalenges comme la sécurisation des données et la capacité de connectivité seront de nouveaux défis à relever. Et d’autres concepts doivent émerger pour traiter la data le plus rapidement et le plus proche possible de sa génération

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
television
Pratique: Comment choisir sa Télévision HD?

Le marché de la télévision haute définition (HD) en Algérie connait, ces dernies mois, une croissance sans précédent. La demande...

Fermer