L'Essentiel
0

Après la baisse des ventes de ses smartphones Samsung se lance sur les biocapteurs

Samsung Electronics, qui a un bureau à Alger, commercialisera des biocapteurs pour les montres intelligentes au début de 2016 tout en disant, lors du forum des investisseurs 2015- qui s’est déroulé à Singapour, que pour son activité semi-conducteurs de la prochaine génération, il va se concentrer sur les biocapteurs, les capteurs d’images, et le SOC […]

Pip_Colours_big_fullSamsung Electronics, qui a un bureau à Alger, commercialisera des biocapteurs pour les montres intelligentes au début de 2016 tout en disant, lors du forum des investisseurs 2015- qui s’est déroulé à Singapour, que pour son activité semi-conducteurs de la prochaine génération, il va se concentrer sur les biocapteurs, les capteurs d’images, et le SOC – système mobile sur puce-. L’industrie des biocapteurs est en pleine croissance. Le marché comporte quatre segments : médical, environnemental, agroalimentaire et militaire. Mais, aujourd’hui, ce sont les applications dans le domaine médical qui sont majoritaires dont pratiquement 90% des ventes correspondent à celles de biocapteurs détectant le glucose et donc le diabète. Dans le domaine agroalimentaire, le marché le plus important se situe aux Etats-Unis essentiellement dans le domaine de la détection des pathogènes, les champignons et levures ainsi que les coliformes et E. coli. On estime à près de 100 millions de tests de détection des pathogènes qui ont été effectués aux Etats-Unis et ce chiffre ne cesse d’augmenter comparativement à 2005 où il avait atteint les 34 millions de tests. De plus, Samsung va également élargir ses recherches sur les capteurs d’images pour d’autres domaines tels que les véhicules, les robot-aspirateurs et d’autres, et pas seulement sur ​​les terminaux mobiles. «Dans les véhicules, il y a au moins 15 capteurs d’images intérieurs et extérieurs en même temps sur un véhicule», nous avait dit Belgacem Haba, lors de notre visite en ses locaux à la Silicone Valley pour la présentation de la camera ultraplate. Dans de nombreuses voitures, la caméra de recul a relégué au second plan le rétroviseur. Plus important encore, ces caméras, qui deviennent intelligentes sont maintenant capables d’apprendre à reconnaître les choses comme des visages humains et des animaux. Et ce n’est pas tout, de plus en plus, les caméras dans les automobiles peuvent prévenir des tragédies. En effet, elles peuvent être également utilisées à l’intérieur des véhicules pour avertir le conducteur qu’il a des comportements et des mouvements d’un sommeil proche qui est un cas grave de catastrophe. De plus, les cabinets d’analystes estiment que près d’un demi-milliard images est partagé via les sites de médias sociaux tous les jours.Le domaine de l’imagerie informatique commence tout juste à décoller. Le niveau d’innovation dans les technologies d’imagerie photo et des applications de la caméra est sans aucun doute un domaine extrêmement rentable et qui sera de plus en plus accessible aux masses. La caméra sera le prochain invité dans nos maisons comme le confirme de nombreuses et récentes études. Un autre point crucial est l’aptitude à développer des méthodes pour la production en masse et à produire du matériel biologique en grande quantité. Les biocapteurs doivent également être conçus de sorte à pouvoir être intégrés à d’autres systèmes analytiques pour réaliser des analyses multiples.Le secteur de la santé connaît de nombreux changements ces dernières années grâce aux nouvelles technologies et les IoT. Avec l’arrivée de nouveaux outils de suivi des patients, nous allons assister à une véritable évolution des soins médicaux prodigués aux patients surtout avec le développement de biocapteurs portables sans fil, de petites tailles, puissantes et capables de capturer et d’envoyer vers votre médecin des mesures biométriques.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
uneB374
Edito 374: Fuite des cerveaux

L’ESI ou l’Ecole Supérieur d’informatique sise à Oued Smar fête ses 45 ans. L’école est plus vielle que la ministre...

Fermer