L'Essentiel
0

Après la digestion de la fusion de Nokia avec Alcatel-Lucent Que va faire Ericsson ?

La fusion Nokia-Alcatel-Lucent a fait en sorte qu’Ericsson AB commence à réagir et son chef suprême Hans Vestberg qui prévoit de se réunir avec ses directeurs pour mettre en place une nouvelle stratégie à même de contrer le nouveau équipementier, nouvellement créé et consoliderait sa position. Ericsson est beaucoup plus intéressé par l’achat de petites […]

hansLa fusion Nokia-Alcatel-Lucent a fait en sorte qu’Ericsson AB commence à réagir et son chef suprême Hans Vestberg qui prévoit de se réunir avec ses directeurs pour mettre en place une nouvelle stratégie à même de contrer le nouveau équipementier, nouvellement créé et consoliderait sa position.

Ericsson est beaucoup plus intéressé par l’achat de petites entreprises même si selon certaines indiscrétions, Ericsson était proche pour faire une offre à Alcatel-Lucent. Est-ce à dire que sa façon de penser a changé ? Face à un mastodonte en devenir qui est la fusion de Nokia et d’Alcatel-Lucent, Ericsson ne pouvait pas rester les bras croisés.Vu sa masse et sa taille, les analystes concèdent il y a seulement trois cibles probables dont Ericsson aurait besoin: Juniper Networks, le secteur de l’infrastructure de Ciena et Samsung.
Nous éliminons Samsung qui n’est pas à vendre, il reste donc Juniper et Ciena qui peuvent être complémentaires à ce que fait Ericsson jusqu’à présent d’autant plus que les opérateurs de téléphonie sont en expansion sur l’accès sans fil, à large bande et vidéo et cherchent des fournisseurs avec lesquels ils peuvent construire des réseaux pour tous ces services.Ericsson se trouve «presque obligé» d’acheter Juniper et Ciena pour éviter d’être marginalisé d’autant que la nouvelle entité -Nokia et Alcatel-Lucent- est une combinaison qui peut surpasser Ericsson sur le papier. Le marché du network croît très vite mais il reste en transition du fait que les opérateurs de téléphone exigent des solutions fixes et sans fil pour transférer des données vers et à partir de votre smartphone, smart-TV, ordinateurs portables et même des appareils de cuisine et les appareils portables. Bref, tout ce qui peut se connecter ou être connecté à Internet.L’achat de Juniper Networks ajoutera plus de valeur à Ericsson. Un tel rapprochement renforcerait la position d’Ericsson dans le domaine de routage IP – en particulier l’acheminement de fournisseur de service où Juniper Networks détient une part de 17% par rapport au 2% d’Ericsson. De plus, la forte position d’Ericsson dans l’infrastructure sans fil ouvrirait des opportunités de cross-selling avec la clientèle de Juniper Networks, en particulier les transporteurs américains. Si l’on regarde les derniers bilans d’Ericsson, le marché de l’Amérique du Nord est en baisse ces derniers trimestres : les ventes dans la région ont diminué de 8% trimestre sur trimestre au cours des trois premiers mois de 2015 mais ont été stables d’année en année.Ces quelques frémissements ont eu un effet direct sur la Bourse. Juniper Networks a progressé de 3% à Wall Street, sur des rumeurs d’intérêt du Suédois Ericsson.De toutes les manières, rien ne montre qu’Ericsson va changer sa stratégie d’achat et se permettre d’engloutir un fabricant à quelques 10 milliards de dollars d’autant plus que ces trois dernières années, l’entreprise suédoise n’a pas fait énormément de bénéfice. De l’autre côté, les gens du Nord sont assez intelligents et créatifs pour se permettre de dribbler tout le monde et de sortir sur d’autres domaines de compétences. Et Ericsson l’a prouvé dans de multiples domaines. Reste que ce sera un combat titanesque entre les pays de la neige éternelle.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
altera intel
Intel s’offre Altera pour 16,7 milliards de dollars

Intel Corp. a lancé une offre d’achat d’Altera Corp pour 16,7 milliards. Intel, comme d’autres fabricants de puces, cherche à...

Fermer