L'Essentiel
0

Apres le couac d’entrée sur la marché La 3G va-t-elle redimensionner les parts de marché des Telecom en Algérie ?

La 3G, oui mais pas avant 2014. Zohra Derdouri, dans une entretien à l’APS parle elle de «fin 2013» tout en ajoutant que l’Algérie aura «la 4G en 2015». Elle donne raison aux sceptiques qui doutaient que le délai serait respecté et met dans l’embarra les opérateurs télécom mobiles. En disant que la 4G est […]

3g3gLa 3G, oui mais pas avant 2014. Zohra Derdouri, dans une entretien à l’APS parle elle de «fin 2013» tout en ajoutant que l’Algérie aura «la 4G en 2015». Elle donne raison aux sceptiques qui doutaient que le délai serait respecté et met dans l’embarra les opérateurs télécom mobiles. En disant que la 4G est programmée pour 2015 fait que la durée de vie de la 3G est d’une année. Soit l’année 2014. 

La 3G ou la 3G++ était attendu par tout le monde. Les opérateurs, équipementiers avaient travaillés durement ce trimestre pour faire l’upgrade des réseaux. D’ailleurs, cette semaine les deux opérateurs Ooredoo et Mobilis ont fait des tests en réelle. Et voila que « l’ARPT a décidé de dédier une numérotation spéciale à la 3G+, conformément au cadre juridique algérien en vigueur, qui prescrit qu’il ne peut y avoir qu’une licence par segment ou technologie. Il n’y aura, donc, pas de numérotation 2G-3G commune», souligné M. Bessai, Président de l’ARPT dans un entretien à l’APS. Cela complique la chose car semble-t-il, l’ARPT demande «un HLR pour la 3G» distinct de celui de la 2G. Le cahier des charges en parle sans en parler. Très vague et flou en même temps même si Toufik Bessai crée encore la confusion en ajoutant que l’option pour le numéro dédié à la 3G est une «décision transitoire n’excédant pas une année». A entendre les opérateurs et les équipementiers que nous avons vu, les plateformes sont à redimensionner et «à refaire» nous dit même un équipementier voulant garder l’anonymat. Avant d’expliquer cette réponse, et selon des ingénieurs télécoms, il semble juste d’affirmer que  les réseaux sont suffisamment dimensionné à ce jour pour gérer le trafic de tous ses utilisateurs malgré l’augmentation qui va se faire par l’entrée de la 3G mais si on ajoute un autre HLR,» il faut alors tout reprogrammer et tout redimensionner» nous avoue un ingénieur télécom voulant absolument garder l’anonymat.
Et par conséquence, cela prendra du temps et les opérateurs ne seront donc pas prêt à temps sans oublier le côté financier et tout cela pour «juste une année». Je rappelle que le HLR -Home Location Register- c’est une base de données contenant les informations sur les abonnements de tous les clients, et la localisation des clients sur le réseau, un serveur d’authentification et de requêtes pour accéder à la base de données et un système de connexion vers le MSC. Si l’on ajoute les blocs de numérotations que l’ARPT doit attribuer aux opérateurs et ensuite que les opérateurs les programment, auquel il faut ajouter la validation par l’ARPT des offres des opérateurs alors tout cela va aller vers le début de 2014. La 3G sera probablement disponible commercialement au début de l’année prochaine..
Les questions fusent alors. Faudrait-il un autre plan de numérotation surtout si l’on sait que Arcom a travaillé avec l’Arpt. Arcom est un spécialiste des plans de numérotation. Faudrait-il lancer la portabilité interne qui consiste à permettre à un operateur de proposer une SIM qui contient au moins 2 numéros de son reseau. C’est à dire que les opérateurs devront pouvoir offrir à leurs clients la portabilité du numéro au sein de leur propre réseau, afin que le consommateur puisse choisir parmi toutes les offres de son opérateur mobile, tout en conservant son numéro. En un mot pouvoir avoir sur son numéro de la 3G.
Cependant, au-delà des opérateurs télécoms qui sont soumis aux règles de l’ARPT sans pouvoir infléchir le cours des événements, c’est bel et bien le consommateur qui paie les pots cassés.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
La 3G n'a pas été lancé le 1er décembre Les raisons d’un report inattendu

Les Algériens attendaient des feux d’artifices pour célébrer le 1er décembre le lancement de la 3G (troisième génération de téléphonie...

Fermer