L'Essentiel
0

Au vu des batailles qui l’opposent à Samsung Apple pourrait choisir Intel

Intel reste Intel. L’entreprise d’ingénieurs qui a fait le bonheur de l’humanité depuis son premier 4004 semble, après un temps de réflexion et de latence, se redéployer sur le marché des terminaux mobiles et en particulier les smartphones. Profitant de la « guéguerre » Samsung-Apple, Intel pourrait aller vers l’A7, le microprocesseur qui va équiper les prochains […]

intel_appleIntel reste Intel. L’entreprise d’ingénieurs qui a fait le bonheur de l’humanité depuis son premier 4004 semble, après un temps de réflexion et de latence, se redéployer sur le marché des terminaux mobiles et en particulier les smartphones. Profitant de la « guéguerre » Samsung-Apple, Intel pourrait aller vers l’A7, le microprocesseur qui va équiper les prochains iPhone et iPad. Il n’abandonne pas pour autant ses développements avec la sortie d’un « Intel Inside » pour un smartphone à destination de l’Afrique
Plus de la moitié des processeurs qu’utilise aujourd’hui Apple sont produits par l’usine de fabrication de puces de Samsung à Austin, au Texas. Mais avec le procès Samsung-Apple, ce dernier veut se diversifier encore plus même si à l’heure actuelle, TSMC – Taiwan Semiconductor Manufacturing Company- fabrique aussi pour lui. Et c’est là que peut intervenir Intel qui possède non seulement les plus grandes usines de fabrication de processeurs au monde mais aussi la technologie qui va avec. Pour bien comprendre, il faut savoir que les produits d’Apple sont basés sur de la plate-forme ARM dont la propriété intellectuelle appartient à ARM Holding, qui est basé à Cambridge, en Angleterre. Toutefois, ARM Holding n’a pas les usines pour fabriquer les puces. Leur conception est concédée sous licence à plusieurs fabricants de puces dont Samsung mais aussi Qualcomm ou TSMC. Apple, fabricant d’ordinateurs, ne pouvait pas ne pas concevoir son processeur sur mesure. Et c’est ce qu’il fit pour l’iPhone 5 avec l’A6.
L’A6 est compatible avec la plate-forme ARM mais la conception de la puce est totalement de la propriété intellectuelle Apple qui devient son avantage concurrentiel que, nous dit-on, même Samsung ne peut égaler à moins que l’entreprise ne commence à concevoir ses propres puces aussi. Le marché du PC est en déclin avec pour conséquence immédiate une baisse de demande de processeurs construits à 90% par Intel, qui, en règle générale, ne fabrique que ce qu’il conçoit. Les temps changent. La pression commence à se faire sentir, Intel a besoin de savoir que ses labs travaillent à plein régime autrement il perd de l’argent.
Il se tourne « normalement » vers Apple, dont le volume de vente de ses produits est énorme, pour essayer de décrocher un contrat à long terme. Nous ne somme pas dans les secrets mais certainement Intel a développé une puce ARM ou compatible ARM, il en a les outils. Sur le Net, on a trouvé une information non vérifiée montrant qu’Intel a une puce ayant les mêmes caractéristiques mais plus petite et consommant moins d’énergie que les puces d’Apple. Intel a ce que nul autre ne peut offrir, une avance en technologie de fabrication de puces. Steve Jobs n’étant plus là, Apple peut signer un contrat de partenariat et de fabrication avec Intel qui pourrait être judicieux. Les deux y gagneraient.

Apple sortirait du monopole Samsung et Intel ferait travailler ses labs et la propriété intellectuelle resterait aux Etats-Unis. Et la boucle est bouclée.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
C'est Net @vec vous : Les réseaux sociaux sont morts, vive l’e-mail !

Il y a comme une prétention chez les réseaux sociaux à se comparer aux courriels pour se donner de l’importance...

Fermer