L'Essentiel
0

Avec un pic de 300 enregistrements par mois Plus de 4 000 .dz  attribués

Au train des innovations dans le domaine des TIC, le besoin se fait de plus en plus sentir en Algérie pour se doter des moyens nécessaires afin de se mettre à niveau. Et ça commence par la présence sur la Toile qui est, comparativement à d’autres pays, quasi marginale. En effet, depuis l’introduction d’Internet en […]

Au train des innovations dans le domaine des TIC, le besoin se fait de plus en plus sentir en Algérie pour se doter des moyens nécessaires afin de se mettre à niveau. Et ça commence par la présence sur la Toile qui est, comparativement à d’autres pays, quasi marginale. En effet, depuis l’introduction d’Internet en Algérie en 1994, le CERIST s’est déployé pour que cet outil soit banalisé et utilisé par le plus grand nombre, notamment les universités et le secteur de la recherche scientifique. Parmi ses nombreuses missions, la gestion du « .dz » que lui a confié l’ICANN depuis 1995. A cette époque, l’attribution était payante jusqu’en 2009 où celle-ci a fini par devenir gratuite afin d’encourager un maximum d’opérateurs à réserver un nom de domaine « .dz ». Depuis lors, le nombre d’enregistrements n’a cessé d’augmenter jusqu’à avoisiner les 300 noms de domaines par mois et comptabilisant, jusqu’à aujourd’hui, un total de plus de 4 000 noms de domaine attribués. Il faut savoir aussi que l’octroi du nom de domaine est soumis à quelques conditions d’usage, notamment la présentation d’une copie du registre du commerce, en plus du formulaire d’inscription et la conformité du nom de domaine avec la charte de nommage.
Afin de promouvoir l’attribution du domaine « .dz », l’opération peut se faire en ligne, toutefois la validation de l’enregistrement se fait 48 heures après la vérification d’usage ; cette procédure demeure plutôt lente par rapport à ce qui se fait sous d’autres cieux, où il suffit de quelques clics seulement. Dans le but de combler le retard dans l’enregistrement des entreprises nationales dans le domaine « .dz », les autorités ne manquent pas de déployer des efforts et des moyens à même de faire revenir le domaine « .dz » sur le devant et ainsi éviter aux opérateurs de devoir héberger leurs sites à l’étranger et ce, afin de permettre une meilleure visibilité sur la Toile.
Le développement d’une économie numérique doit passer par un accès important et croissant du nom de domaine « .dz ». Dans une déclaration récente faite à IT Mag, la directrice de la division réseaux au Cerist, M. El-Mouahab avait parlé d’une vaste opération de promotion du « .dz » (en caractères latin et arabe) qui devrait être finalisée prochainement.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
En s’associant à la National Science Foundation La Mozilla Foundation lance les Ignite Apps Challenge

500 000 dollars sont prévus pour les projets les plus innovants et les plus méritants afin de permettre leur  décollage immédiat...

Fermer