L'Essentiel
0

Avec un thème sur « l’économie numérique et la production nationale » Le Sicom ne tient pas ses promesses

«Economie numérique et production nationale» a été le thème de la 25e édition du Salon international de l’informatique, de la bureautique et de la communication (SICOM) qui a eu lieu du 14 au 18 avril à la Safex. C’est la déclaration de Idir Hocini, responsable auprès de Mira Cards, le co-organisateur avec la Safex de […]

«Economie numérique et production nationale» a été le thème de la 25e édition du Salon international de l’informatique, de la bureautique et de la communication (SICOM) qui a eu lieu du 14 au 18 avril à la Safex. C’est la déclaration de Idir Hocini, responsable auprès de Mira Cards, le co-organisateur avec la Safex de cet évènement IT lors de la conférence de presse, deux jours avant le lancement.
Le Sicom, dira-t-il « cette année s’est étalé sur deux pavillons avec 6.000 m2 d’exposition et 1.000 m2 de salle de vente» tout en ajoutant que l’animation sera faite par des tables rondes qui débutera le jour de l’inauguration avec « Economie numérique et production nationale » animée par un panel d’expert et ADC –Algerian Digital Cluster-. Il dira en autre que « c’est la thématique que nous avons arrêté pour cette 25è Edition du Sicom et qui permettra un débat fructueux » car résume-t-il «à l’ère du tout numérique, un impératif s’impose, c’est adapter notre économie à utiliser mais aussi à rentabiliser le digital pour une amélioration de la production nationale et entamer l’ère de l’économie numérique ».De plus, il est prévu, nous dit l’orateur, une autre journée qui tournera autour du « Cloud et la mobilité » tout en ajoutant que « nous en avons parlé en 2011 et aujourd’hui avec la 3G et prochainement la 4G, le Cloud et la mobilité devienne impératif sans oublier la sécurisation des données ». Les deux journées sont ouvertes au public mais aussi au politique, universitaires, experts, entreprises et aux éditeurs de logiciels. D’autre part, il est prévu des séances de vulgarisation sur « les domaines d’usages des imprimantes 3D ». Enfin, la partie d’exposition verra la « participation de 135 entreprises qui ont confirmé leur présence. Cela représente plus de 150 marques ». Le Sicom, comme à son habitude, va recevoir « énormément de personnes venant de presque toute l’Algérie » dira-t-il, ce qui est va nous servir pour savoir les demandes mais aussi les nouveaux usages des TIC en Algérie. L’entrée de la 3G en Algérie a fait une disruption. D’ailleurs, l’Arpt –Autorité de Régulation des Postes et Télécommunication- relève qu’il y a 16 millions d’utilisateurs du mobile qui utilise quotidiennement la 3G transformant radicalement la vie des algériens qu’elle soit personnel ou professionnel.

La réalité
D’un coté, tout le monde s’accorde à dire que les TIC sont des outils transversaux qui permettent la modernisation de la société et de l’autre côté, lors de l’inauguration du Sicom, les deux ministres qui ont donné leur accord pour le patronage ont brillé par leur absence. Cet état de fait donne un signal fort pour les futurs investisseurs. De plus, cette année le Sicom a zappé les journées technologiques et les tables rondes qui étaient prévus.
Coté participant
Cette année a vu la présence de producteur locaux à l’image de Condor mais aussi d’Iris et Stream qui ont dévoilé leur dernière technologie. « Condor est toujours présente au Sicom et nous montrons ce que nous produisons pour le marché algérien » nous dit un responsable du stand. D’un autre côté, Netissime, un nouvel acteur dans le domaine de l’hébergement de site Internet parle de « demande » et présente ses produits. « Nous sommes présent en Algérie dans le domaine de l’hébergement et à terme, si nous avons les bandes passantes qu’il faut, nous installerons notre Datacenter » nous dit Boulahbel, son patron. Le Sicom a vu aussi la présence de NCIS, une entreprise qui a mis sur le marché un «ordinateur en forme de cube ». Très désign et très pratique que nous n’avons pas encore testé.
Le Sicom, cette année, fête sa 25è année et nécessite pour l’année prochaine de nouvelles visions.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
boualem Djebbar
Selon Boualem Djebbar, President de l’ABEF : Epaiement pour le 1er semestre et ecommerce pour la fin de l’année 2016

Boualem Djebbar, Président de l’ABEF – Association des banques et établissements financiers- a déclaré à la Chaine 3 lors d’une...

Fermer