Dépéches
0

AviaTon, une startup russe lance une 1ère version d’un avion sans pilote

Les américains ont fait le choix de la voiture sans conducteur, qui ont été suivi par beaucoup de centre de recherche et des fabricants de voiture. Les russes vont ailleurs et prépare le premier véhicule volant sans pilote. Cette innovation nous vient d’AviaTon, une startup russe. L’avion sans pilote est un véhicule volant qui est […]

sertvert CV5BLes américains ont fait le choix de la voiture sans conducteur, qui ont été suivi par beaucoup de centre de recherche et des fabricants de voiture. Les russes vont ailleurs et prépare le premier véhicule volant sans pilote. Cette innovation nous vient d’AviaTon, une startup russe.
L’avion sans pilote est un véhicule volant qui est un mélange d’hélicoptère et d’avion, servira de taxi avec un tarif concurrentiel entre 10 et 15 dollars par personne pour 100 kms. Le prix unitaire d’un appareil sera entre 700.000 et 1 million de dollars et Aviaton a pour objectif la présence de 100.000 appareils volants sans pilote dans le ciel russe pour 2025.
Tout cela n’est pas venu du néant. En effet, cela provient de l’Initiative Technologique National Russe –NTI- .  Fondée en 2015, la NTI rassemble capital-risque, les entrepreneurs technologiques et scientifiques et son objectif est de déterminer les nouveaux marchés où la Russie peut devenir un chef de file en 2035. Outre les avions sans pilote, la liste comprend la médecine personnelle et l’intelligence artificielle. La partie startup Aviation défini la branche AéroNet du NTI. Aussitôt dit, aussitôt fait. La startup AviaTon –Avia pour aviation et Ton pour électron- est créée pour construire un avion sans pilote et il vient d’obtenir plus de 16 millions de dollars du NTI qui permet à la startup de développer son prototype. Le marché des avion sans pilote est vierge et le premier qui aura un bon produit prendra la première place. Même s’il y a encore beaucoup de problème – des règles pour le trafic aérien, les certificats, la navigation spatiale, et la sécurité- à régler. Selon Aviaton, il faudrait au moins en 4 et 6 ans pour qu’il y ai un prototype fiable et entre 8 à 10 ans pour que cela se généralise. Les premiers prototypes seront destinés au déplacement de matériel et de cargaison et après pour le transport de personne. Enfin, on estime le marché des avions sans pilote à plus de 200 milliards de dollars à l’horizon 2030.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
kepler houadria
Pour les grands facturiers: Kepler met sur le marché une plateforme de paiement par SMS

Il y a des sociétés qui ont compris et qui s’adaptent, Kepler en fait partie et utilise pour le paiement...

Fermer