Geek-Week
0

Belle vitrine et opérations pilotes

La monétique n’est décidément pas un succès en Algérie. Et pour enfoncer le clou, Nawel Benkritly, directrice générale de la SATIM, lâche une phrase lourde de sens dans un entretien qu’elle a accordé à un quotidien national : « Les sites web proposant le service e-commerce en Algérie ne sont que de simples vitrines où sont […]

La monétique n’est décidément pas un succès en Algérie. Et pour enfoncer le clou, Nawel Benkritly, directrice générale de la SATIM, lâche une phrase lourde de sens dans un entretien qu’elle a accordé à un quotidien national : « Les sites web proposant le service e-commerce en Algérie ne sont que de simples vitrines où sont proposés des articles de commerce. » Le retard dans le lancement officiel du e-commerce, selon elle, est justifié par « l’absence d’un cadre réglementaire spécifique qui viendrait finaliser le projet. Il y a un vide juridique : on peut assimiler le paiement sur le Net au paiement classique mais, simplement, il y a des cas de fraude qui n’existent pas sur le physique qu’on devra définir ».
Voilà, c’est on ne peut plus clair dans sa tête. Il faut arrêter de raconter des histoires aux Algériens ! Il faut avoir un langage de vérité. Les autorités ont tenté d’accélérer les choses, l’enjeu étant la fin du chèque et de la circulation de l’argent du marché parallèle en dehors des circuits officiels, représentant un fort pourcentage de la richesse nationale. Mais de nombreuses embûches freinent encore la progression de la carte et des terminaux de paiement électronique : attachement au chèque, peur du fisc, absence de campagnes de sensibilisation, défaillances au niveau des distributeurs automatiques des billets. Autant de contraintes qui reflètent le retard qu’accuse la banque algérienne dans son entreprise de modernisation.
Quelques initiatives éparses tentent de sauver la face. La Banque extérieure d’Algérie (BEA) et Naftal ont lancé une carte électronique (Naftal Card) pour le paiement des carburants et services au niveau des stations d’essence. Cette carte vise notamment l’élimination progressive des bons de carburants. On a annoncé pour début 2011 la possibilité de payer le billet Air Algérie sur Internet. Annonce relayée par plusieurs journaux. Cependant, c’est l’opération pilote (sans jeu de mot) qui a été testée avec succès. Le service n’est pas encore ouvert à la clientèle pour des problèmes liés à la réglementation. Les sites internet des compagnies aériennes sont confrontés à un double défi : proposer une offre de produits et de services plus riche pour conquérir de nouveaux clients et augmenter le panier moyen et offrir un processus de réservation plus performant pour maximiser le taux de conversion.
Dans un autre registre, Microsoft a participé auprès du ministère de l’Education nationale et de l’association AITA au Symposium Tarbiatech en qualité de partenaire Gold et continue de contribuer au programme de développement des TIC dans le secteur de l’éducation. En effet, dans le cadre de son programme d’actions citoyennes dans le secteur de l’éducation, Microsoft a élaboré un portail dédié aux enseignants (enseignant.dz), cette plateforme a été réalisée en un temps record par l’équipe Microsoft et a été livrée au ministère lors de cet événement. Une occasion pour deux ministres, Boubekeur Benbouzid, ministre de l’Education nationale, et Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information  et de la communication, de se mettre en évidence devant les caméras de l’ENTV. Le premier en multipliant les déclarations sur la bonne marche de la réforme du système éducatif et le second pour souligner que « beaucoup d’effort reste à faire à tous les niveaux pour bâtir la société de l’information ». Une déclaration à méditer ou peut-être un aveu à demi-mots ?
En matière de promotion, on retiendra celle de Nedjma qui a trouvé une belle manière de terminer l’année : pour tout achat d’un téléphone portable d’une valeur de 2 000 DA, le client reçoit une Sim « Nedjma Pro Contrôle » avec le forfait du premier mois offerts. Et Samha Home Appliance a inauguré un «plazza» Samha à la rue Didouche Mourad (Alger-Centre). Une manière, pour les deux entreprises, de promouvoir leur activité auprès du public, d’accroître leur notoriété, de vendre plus, d’avantager les contacts avec des clients potentiels et surtout d’entretenir leur image. Une belle vitrine en somme. Mais la vitrine la plus originale est celle de Mobilis qui veut finir l’année avec un esprit positif ! 2012 est à nos portes.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Réseaux sociaux Trois millions d’utilisateurs Facebook

Le nombre d’Algériens ayant des comptes sur Facebook a atteint la barre de 3 millions, soit 8% du nombre de...

Fermer