L'Essentiel
0

Bilan d’Algérie Télécom Satellite Objectifs largement dépassés en 2017

L’opérateur public Algérie Télécom Satellite (ATS) a réussi en l’espace, d’une année, de doubler son chiffre d’affaires, dépassant ainsi largement ces objectifs en engrangeant plus de 6 milliards de dinars en 2017, contre 3,3 milliards de dinars en 2016, et en réalisant une ‘’performance exceptionnelle’’ avec un bénéfice net record de plus d’un milliard de […]

L’opérateur public Algérie Télécom Satellite (ATS) a réussi en l’espace, d’une année, de doubler son chiffre d’affaires, dépassant ainsi largement ces objectifs en engrangeant plus de 6 milliards de dinars en 2017, contre 3,3 milliards de dinars en 2016, et en réalisant une ‘’performance exceptionnelle’’ avec un bénéfice net record de plus d’un milliard de dinars et ce grâce à l’adoption d’une nouvelle stratégie par l’entreprise.

Chiffre d’affaires et bénéfice records
Les résultats enregistrés sur l’ensemble de l’exercice 2017 traduisent un chiffre d’affaires de 6,007 milliards de dinars contre 3,378 milliards de dinars en 2016, soit quasiment le double en une année. Cette progression de 2,629 millions de dinars représente une évolution de plus de 78%. Ce Chiffre d’affaires est considéré comme le ‘’meilleur exercice commercial’’ depuis la création de l’Entreprise en 2006, selon un document dont IT Mag a obtenu une copie.
L’entreprise, qui n’avait enregistré que quelques dizaines de millions de dinars en 2016, a réussi une année exceptionnelle en 2017 en atteignant une marge de progression avoisinant les 9 500 %. Ce dépassement dans l’atteinte des objectifs résulte de la ‘’maîtrise’’ de plusieurs volets dans le management de l’entreprise, principalement le volet commercial où l’entreprise a ciblé en 2017, dans le cadre d’une nouvelle stratégie, de nouveaux segments de marché, notamment le secteur privé et les multinationales qu’ATS a ‘’réussi à intégrer dans son portefeuille client’’.
La stratégie adoptée en 2017 a visé ‘’à réduire les risques de dépendance envers quelques clients phares de l’entreprise’’, qui s’est traduit par ‘’un gain considérable de parts de marché à la faveur des opérateurs économiques privés et cela à travers la signature de nouveaux contrats majeurs auprès de grandes multinationales’’, indique dans ce document le Pdg d’ATS, Mohamed Anouar Benabdelouahad.
Cette stratégie de diversification du portefeuille clients, qui avait pour objectifs de réduire la dépendance vis-à-vis du secteur public (entreprises et institutions) ‘’s’est avérée payante’’ pour ATS, qui au final a osé s’avancer vers le marché du privé pour pallier aux pertes engendrées par la dernière crise économique dont a souffert l’ensemble du pays.
ATS est une entreprise difficilement comparable aux autres opérateurs de télécommunications du secteur qui, pour la plupart revêtissent la double casquette de s’orienter à la fois vers le Corporate mais aussi le Mass Market afin de combler les pertes en termes de parts de marché. ‘’Servir exclusivement le Corporate nous a poussé à faire preuve de réactivité, en opérant des changements stratégiques alliant à la fois habilité commerciale, technicité et une bonne gestion financière’’, explique le Pdg.
Ces résultats ‘’positifs’’ sont le reflet du succès de la stratégie hybride (à la fois de volume et d’écrémage) déployée par ATS, validant ainsi ‘’la rigueur et la pertinence’’ du plan stratégique mis en œuvre par l’entreprise.
L’entreprise a travaillé, en outre, sur la maîtrise des charges fixes à l’instar de la masse salariale de l’entreprise sur laquelle elle a agi ‘’en l’abaissant de 30% en 2016 à 14% en 2017’’. Cette démarche s’est traduite sur le volet pratique par ‘’une vision centralisée menant à une meilleure exploitation’’ de ses ressources humaines en axant sur la formation de ses employés de sorte à les mener vers plus de polyvalence, ayant permis de les redéployer de manière plus efficiente. À ce même titre, ATS a encouragé les performances en développant un système d’évaluation individuel et collectif visant à favoriser par des gratifications l’investissement personnel dans l’atteinte des objectifs collectifs. L’augmentation du chiffre d’affaires s’explique aussi par le fait que son entreprise a procédé, durant l’année 2017, au ‘’recouvrement de ses créances impayées auprès de ses clients’’.

Maitrise technologique
ATS s’est attelée, en outre, à travailler sur la gestion des charges variables qui s’est principalement faite par la maitrise ‘’quasi parfaite’’ de la technologie VSAT ( Very Small Aperture Terminal ou terminal à très petite ouverture permet un accès haut débit Internet et téléphonie par satellite dans les zones où l’infrastructure des télécommunications est non ou mal desservie). Le VSAT constitue ainsi le cœur de métier de l’entreprise et son domaine de compétence. Techniquement, ATS a relevé le défi de développer des solutions qui ont permis d’utiliser moins de capacité spatiale pour produire le même service à ses clients, ‘’ce qui a considérablement diminué les opérations inhérentes au transfert de devises’’, s’est félicité le Pdg de l’entreprise.
Forts de ces progressions, ATS ambitionne d’être en 2018 ‘’l’un des acteurs incontournables’’ dans le marché des télécommunications spatiales’. Concernant le segment géolocalisation, ATS a procédé au lancement de nouvelles solutions de gestion des flottes par satellite dédiées aux entreprises leur permettant d’avoir une meilleure visibilité sur leurs véhicules, à travers des capteurs installés à bords.
L’entreprise a ainsi réussi en 2017 à installer et mettre en service de nouvelles balises totalisant près de 8000 balises (4200 balises en 2016) dépassant ainsi le segment GMPCS (Global Mobile Personal Communication System) qu’elle compte cependant promouvoir en 2018.
Chaque capteur donne des informations telles que la position géographique du véhicule, sa vitesse, son niveau du carburant, le comportement du conducteur, les heures de conduite et de repos. Le système permet à l’entreprise d’obtenir les rapports nécessaires sur le respect du régime de la conduite et d’arrêter à distance le véhicule. Le système, lancé en 2016 et qui a permis aux entreprises clientes de «réduire considérablement» le nombre d’accidents de la circulation, est installé «dans environ 7.500 véhicules». Durant l’année 2018, «quelque 8.000 véhicules seront dotés de ce système», a-t-on estimé de même source.
ATS est parvenu, en outre, à pénétrer, en 2016, le marché maritime, en offrant des systèmes de télécommunications par satellite, qui assurent une connectivité voix et data, permettant ainsi aux utilisateurs d’avoir accès à des informations de navigation, des données météorologiques ou des images satellites, d’indiquer leur position ou de rester en contact avec leur siège ou bureau. ATS envisage, également, de pénétrer, en 2018, le marché des télécommunications aéronautiques, un projet «en cours de maturation».
Pour 2018, ATS attend une nouvelle année de rentabilité et de croissance soutenue, avec la perspective de déployer ses solutions et services sur l’ensemble du territoire national œuvrant dans ce sens pour la réduction de la fracture numérique et le désenclavement des localités les plus éloignées du pays, dont le besoin est manifeste, leur offrant ainsi des services comparables à ceux existant au nord du pays. ATS envisage également de pénétrer de manière progressive le marché africain, qui lui, est en plein essor, notamment le Mali avec qui ‘’les discussions sont en cours de finalisation en vue d’y commercialiser de la capacité spatiale’’.

Deux entreprises algériennes vont produire le pack internet et téléphonie résidentiel
Selon ATS, les premières tendances commerciales sont déjà très favorables. L’entreprise a en effet déjà plusieurs projets en perspective depuis début janvier. Le projet phare reste celui de la fourniture du service résidentiel via Alcomsat 1 (satellite algérien de télécommunications lancé en décembre 2017), permettant l’accès à Internet aux zones non ou mal desservies par les réseaux terrestres.
Ce projet aura pour vocation de permettre aux clients de pouvoir se connecter à internet via satellite à partir d’un pack clé en mains composé d’une antenne d’un modem et d’un récepteur. Ce pack permet également la réception de chaines TV et la téléphonie par satellite.
«Des discussions ont été engagées avec deux entreprises algériennes à savoir ENIE (Entreprise nationale des industries électroniques) et INATEL (Industrie algérienne de la téléphonie) pour la fabrication du pack’’, indique le Pdg d’ATS, qui précise que s’agissant de l’Internet, «la capacité spatiale en bande KA en résidentiel peut assurer en moyenne 60.000 accès internet’’.
En cas d’une demande dépassant cette capacité, ATS prévoit de solliciter d’autres satellites pour satisfaire sa clientèle, en attendant le lancement par l’Algérie d’un second satellite de télécommunications algérien. Alcomsat-1 permet la diffusion de l’internet à très haut débit (20 Mb/s) sur la bande KA qui couvre l’ensemble du territoire algérien et d’arroser en moyen débit (2 Mb/s) les utilisateurs en Afrique du Nord via la bande Ku ainsi que d’autres pays africains.
Pour ce qui est du prix de ce pack, ATS a fait savoir qu’»il coûtera beaucoup moins cher que s’il est importé», ajoutant que le lancement effectif de ce kit «se fera dès que le satellite Alcomsat-1 sera prêt». Pour rappel, le satellite Alcomsat-1, prévu d’être opérationnel six mois après son lancement le 10 décembre dernier, est dédié notamment aux télécommunications, la télédiffusion et l’internet. Il dispose de 33 transpondeurs dont 9 sont dédiés à la diffusion de chaines de télévision et de radios numériques.

Projet de grande envergure en vue
ATS compte en 2018 mener à terme, un autre projet de grande envergure, à savoir un réseau mondial qui reliera tous les sites de l’Algérie. ‘’Nous pouvons concrètement avancer un projet de réseau à l’international qui est 100% privé. Des sites se trouvant partout dans le monde, de Cambera au fin fond de la chine, seront tous interconnecté en Algérie.
C’est un projet incroyable auquel nous croyons vraiment que lorsqu’il arrivera à maturation sera considéré comme le plus abouti et plus complexe réalisé par l’entreprise’’, affirme le premier responsable d’ATS.
ATS compte aussi confirmer sa stratégie de déploiement centrée sur le service de proximité, en se positionnant comme partenaire et fournisseur incontournable de solutions et services de communications par satellite, répondant localement aux besoins les plus spécifiques de ses clients avec l’ouverture de nouvelles agences commerciales réparties dans plusieurs régions du pays au niveau d’Alger, Hassi Messaoud, Tamanrasset, Béchar, Illizi et Adrar.
L’année 2018 sera pour ATS axée sur la qualité. Pour cela, des actions centrées sur la formation ont été arrêtées permettant à l’ensemble des employés d’ATS d’acquérir les meilleures pratiques dans le domaine technique, managérial et commercial. Ces actions donneront lieu à la mise en place d’un plan de gestion de carrière pour chaque employé afin de mettre en valeur leurs compétences et de leur offrir l’opportunité de discuter des possibilités de progression et perspectives d’évolution de leur carrière, indique-t-on auprès d’ATS, qui prévoit également de soutenir activement la recherche et le développement à travers le rapprochement et l’accompagnement des universités et centres de recherche. De nombreuses autres opportunités commerciales seront également amenées à se concrétiser prochainement. La dynamique commerciale attendue en 2018 devrait ainsi permettre à ATS de bénéficier de l’effet de levier déjà constaté sur ses marges en 2017.

Algérie Télécom Satellite en Chiffres
L’opérateur public ATS, une filiale du Groupe Télécom Algérie avec un capital social de 3,1 millions de DA, opère dans le domaine des télécommunications par satellite depuis 2006. ATS, qui compte 395 employés dont une large part de cadres et d’ingénieurs hautement qualifiés dans le domaine des TIC, exploite deux licences en VSAT (Very Small Aperture Terminal, qui est un système de communication fournissant notamment de l’internet et de la visioconférence) et GMPCS (téléphonie par satellite) ainsi qu’une autorisation d’exploitation de géolocalisation.
Principal fournisseur de solutions VSAT en Algérie, ATS, qui a doublé son chiffre d’affaires en 2017 dépassant les 6 milliards de dinars et réalisé un bénéfice net record de plus d’un (1) milliards de dinars en une année, dispose de plus de 4.000 stations satellitaires VSAT déployées sur le territoire national et à l’étranger auprès des représentations diplomatiques algériennes. L’entreprise dispose aussi de 5.000 terminaux de téléphonie et 7.500 balises pour la géolocalisation de véhicules.
Le marché satellitaire algérien compte, outre ATS, plusieurs autres entreprises dont 2 activant en VSAT et 63 spécialisées dans la gestion des flottes (qui proposent diverses solutions de géolocalisation de véhicules), mais ATS se prévaut d’être le seul opérateur à posséder les moyens techniques d’offrir une triangulation du positionnement par satellite, mais aussi par le réseau GSM (téléphonie mobile).
Le portefeuille clients de l’entreprise est composé principalement d’institutions, d’opérateurs de télécom, d’entreprises publiques et privées, de fournisseurs de services et d’établissements financiers.
ATS répond localement aux besoins les plus spécifiques de ses clients avec l’ouverture de nouvelles agences commerciales réparties dans plusieurs régions du pays au niveau d’Alger et Hassi Messaoud et prévoit d’ouvrir d’autres en 2018 à Illizi, Tamanrasset et Adrar. L’entreprise dispose aussi des points de présence technique à Tamanrasset, Bechar, Annaba, Constantine, Sétif et Oran et Ouargla et compte se redéployer au niveau d’Illizi et Adrar.
ATS, qui compte commercialiser ses solutions de géolocalisation notamment de gestion des flottes à l’étranger, a conclu des accords avec des opérateurs en Afrique. Au Mali, ATS va commencer la commercialisation réelle avec des opérateurs en vendant des capacités spatiales et offrant ses services dans la gestion des flottes.
ATS est partenaire d’INMARSAT (International maritime satellite organization) qui est une société spécialisée dans la téléphonie par satellite qui exploite 11 satellites, assurant les fonctions téléphonie, données, télex et télécopie par l’intermédiaire de 37 stations terrestres. Il y a actuellement des satellites de trois générations en opération : Inmarsat 3 (4 satellites), Inmarsat 4 (4 satellites) et Inmarsat 5 (3 satellites).

 

Historique d’ATS
1975 DOMSAT : Premier réseau par satellite en Algérie (téléphonie, radio et télédiffusion)
1979 Première Interconnexion Téléphonique et de télédiffusion avec les pays de l’Est à travers le satellite russe Interspoutnik
1984 Première liaison avec le monde arabe via Arabsat (échange de télévision et contribution)
2001 Premier réseaux VSAT et commercialisation des premiers produits et services Thuraya
2003 Création d’Algérie Télécom
2005 Mise en place d’une Plateforme VSAT du Type DVB RCS
2006 Création d’Algérie Télécom Satellite (ATS) et lancement du VSAT IDirect
2007 Solution de vidéoconférence et des services à valeur ajoutée VOIP et téléphonie IP
2010 Géolocalisation et gestion des flottes
2012 Commercialisation des premiers services Thuraya Marine
2016 Introduction à ATS des produits Inmarsat (International maritime satellite organization),
2017 Création du Groupe Télécom Algérie qui englobe Algérie Télécom (AT), Algérie Télécom Mobile (ATM) et Algérie Télécom Satellite (ATS)

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Grand Entretien Avec Sofiane Chafai, Expert en Cyber Security «La RH doit être formée et entrainée» au risque de la cybersécurité

Sofiane Chafai est un professionnel de la sécurité de l’information, cumulant plus de 20 années d’expérience dans la gestion des...

Fermer