L'Essentiel
1

Chaque période a son produit Le XXIè siècle est pour le Big Data

Il n’y a pas de pareil que les américains pour trouver des termes génériques. Big Data, veut tout dire et rien dire en même temps mais il vient de rentrer dans le lexique du XXIe siècle et pour beaucoup, il est déjà devenu un facteur clé dans le succès. Si nous regardons de plus prés, […]

bigdataIl n’y a pas de pareil que les américains pour trouver des termes génériques. Big Data, veut tout dire et rien dire en même temps mais il vient de rentrer dans le lexique du XXIe siècle et pour beaucoup, il est déjà devenu un facteur clé dans le succès.

Si nous regardons de plus prés, les entreprises comme Google, Amazon, Facebook et autre Visa ou Opel cherchent toujours à libérer la puissance des analyses du Big Data pour prédire l’avenir ou pour mieux vendre ou pour mieux comprendre son client.
En effet, des entreprises comme Google ou Visa veulent connaitre ce que ses clients veulent avant qu’ils ne le savent eux-mêmes. Pour d’autre, comme Google ou Facebook sont intéressés par ce que recherche leur client pour lui proposer de ‘bonne annonce’ qui vont probablement répondre à leur demande.
Le Big Data n’est pas uniquement cela ou ne sert pas uniquement le commerce et la vente, il peut être utilisé pour d’autre domaine et servir utilement la société. La santé est l’un d’eux car grâce au Big Data le médecin peut avoir une idée sur le développement d’une maladie chez un patient. Mais ce n’est pas tout. Dans l’agriculture, dans la prédiction du climat et même … dans la criminalité. Ces projets et d’autres souvent constitué d’énormes données souvent disparates mais combiné ensemble peuvent donner un sens, une direction ou une image. Et, on en est qu’au début ! Avec la démocratisation des connexions auquel j’ajoute les milliards de dispositifs M2M fera en sorte que le volume et la variété des data va exploser. Selon le dernier rapport annuel de Cisco, en 2016 il se générera 130 exaoctets – valant 10 puissance 18 octets, et dont le symbole est Eo soit un million terra-octet.- de données mobile par an. On estime qu’il y aura 8 milliards d’individu qui auront soit un smartphone, soit une tablette soit un PC et quelques 2 milliards de dispositifs M2M qui généreront des données sans intervention humaine. Si on regarde bien, l’être humain aura autour de lui des millions de dispositif M2M qui graviteront autour de lui. Un peu comme la lune qui tourne autour du soleil. Ce sera une véritable constellation de M2M en orbite autour de chaque être humain. Un monde piloté par des données devenue de plus en plus intelligentes, leur rôle est de compléter la pensée cognitive de l’Homme, et non pas le remplacer. Et les chercheurs travaillent en ce moment à créer un nouveau type d’espace d’information qui se rapproche le mieux de la façon dont nous, en tant qu’êtres humains, nous comprenons le monde c’est-à-dire à plusieurs niveaux parce que les réponses voulues ne sont pas directement codés dans les données. C’est donner du sens à des données disparate. Les défis sont là. Le trio Cloud, M2M et Big Data va faire mal et semble être la rupture technologique du XXIè siècle.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There is 1 comment

  • […] IT Mag Chaque période a son produit Le XXIè siècle est pour le Big Data IT Mag bigdata Il n'y a pas de pareil que les américains pour trouver des termes génériques.  […]

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    Une erreur de stratégie et un manque de vision Et les géants meurent…

    Nokia, Blackberry, Motorola … Pourquoi tous ces grands noms de l’industrie technologique ont-ils mis un genou en terre? Et pour...

    Fermer