Geek-Week
0

Cheval de bataille dans la course à la monétique

La chronique du geek

Aussitôt installée dans ses nouvelles fonctions, Newel Benkritly, directrice générale de la Société des transactions interbancaires et de la monétique (Satim), est passée à l’offensive. Elle annonce une bonne nouvelle pour les habitués du voyage. L’utilisation des cartes interbancaires (CIB) pour le paiement en ligne des billets d’avion sera possible avant la fin de l’année en cours. Elle prend néanmoins la précaution de ne donner aucune date précise car elle doit se dire que si une date est lancée, on va l’attendre au tournant. Et puis la presse ne va lui faire aucun cadeau. « Nous ferons le maximum pour lancer ce projet à partir de septembre », a-t-elle déclaré à la très officielle APS. En effet, faire le maximum, ça n’engage à rien. Ça va sonner comme une promesse…
Le commentaire d’un internaute résume bien la situation : « Partout les billets d’avion s’achètent par CB et sur Internet. Même ma fille de 10 ans possède une carte bancaire pour lui apprendre à gérer son patrimoine. »
Pour un pays émergent comme le prétendait un ex-ministre de la Poste et des TIC, l’Algérie a 50 ans de retard.
Pour la nouvelle directrice générale de la Satim, le e-commerce ou le paiement en ligne est « le cheval de bataille, un des projets prioritaires ». Après les tâtonnements et les approximations qui ont fait avancer cet organisme pendant de longues années par soubresauts désordonnés, la Satim veut rentrer dans la course. Elle veut accélérer le cycle de développement. Elle doit rattraper un immense retard. Les statistiques sont là pour nous rappeler cette triste réalité : le secteur de la monétique en Algérie compte près de 800 000 détenteurs de CIB et quelque 3 000 TPE. Reste à savoir comment va-t-elle réussir à convaincre les Algériens à se passer de la petite monnaie qui troue les poches et des billets souvent découpés en deux, verticalement tenu par le scotch et horizontalement déchiré. Ces billets qui sont souvent rejetés par les commerçants, les clients et même comble de l’ironie par les agents de banques publiques et privées !
D’autre part, le ministère du Tourisme et de l’Artisanat vient de mettre en ligne son nouveau site internet (www.mta.gov.dz) en trois langues (arabe, français, anglais). Le site connaîtra des améliorations progressives pour le rendre plus attractif et il est prévu d’inclure les techniques modernes de communication interactive (Facebook et Twitter) et le service RSS, sachant que dans le cadre de l’exécution de l’accord de coopération avec le MPTIC, un projet d’un Portail du tourisme algérien a été retenu. Si on doit apporter une appréciation, on dira : bien, mais peut mieux faire. L’internaute trouve des statistiques, des communiqués officiels, le portrait de Monsieur le Ministre et le calendrier des réunions. Pas de quoi ouvrir l’appétit en ce mois d’abstinence ! Un contenu digne des communiqués de la qasma FLN et un graphisme amateur… Il ne faut surtout pas faire une mise à jour 1 fois tous les 3 ans !
Enfin, la coupure annoncée par Algérie Télécom pour l’opération de remplacement du répéteur (ou routeur) au niveau du segment S4.1 entre Alexandrie et Palerme s’est déroulée dans de très bonnes conditions. Mais au-delà de cette information, il faut croire qu’Internet n’est plus un effet de mode passager. L’air de rien, grâce aux TIC, nous entrons dans une nouvelle ère : celle de l’économie numérique. Nos décideurs en ont-ils conscience ?

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Sur le 2e trimestre 2011 : Apple génère 57% de profits

Apple a encore une fois surpris son monde en publiant des résultats records et supérieurs aux attentes des analystes car...

Fermer