L'Essentiel
0

Communication sans borne

La VoiP (voix sur IP) est devenue un outil couramment utilisé, à mesure que le haut débit se répand, que le nombre de personnes connectées à Internet augmente et que les connexions sans fil (Wi-FI, WiMax, UMTS….) se généralisent. On est loin de la VoiP de ces dernières années où il fallait non seulement une […]

La VoiP (voix sur IP) est devenue un outil couramment utilisé, à mesure que le haut débit se répand, que le nombre de personnes connectées à Internet augmente et que les connexions sans fil (Wi-FI, WiMax, UMTS….) se généralisent. On est loin de la VoiP de ces dernières années où il fallait non seulement une bonne connexion mais aussi être rattaché à l’ordinateur. Aujourd’hui, la VoiP est devenu mature en promettant au passage de significatives réductions de coûts et de nouveaux usages et services (vidéoconférences, tchat…). Et les premiers à l’utiliser en masse sont bien sûr les particuliers car les réductions sont mesurables. Mais qu’en est-il pour les entreprises ? Et l’avenir ? On parle de services où plusieurs applications innovantes apparaissent comme le développement de nouveaux services au client, l’interaction plus forte avec le site Internet de l’entreprise ou la mise en place de vidéo-guichets… Mais pour être pratique pour l’entreprise qui dépense des sommes folles dans les télécoms, il y aura l’apparition d’outils interactifs de gestion de projet (instant messaging avec de la voix), de vidéoconférence à moindre coût ou de conference-call ainsi que de la mise en place de nouveaux modes comme le télétravail et sa conséquence : une mobilité étendue. Question industrialisation et coût, on remarque une réduction des coûts de communication, tant en interne qu’en externe, et à l’international ainsi qu’une réduction des investissements en matériel de téléphonie et en infrastructures, entraînant une plus grande souplesse et une meilleure gestion des communications. Il y a quelques années, un coup de téléphone à Singapour était l’équivalent d’un salaire mensuel. Conséquence, on appelait rarement et les entreprises utilisaient souvent le fax. Aujourd’hui, les importateurs appellent aussi bien Singapour que la contrée la plus reculée en Chine et s’inquiètent pour leurs importations. On appelle plus souvent. Les prix de la communication ont beaucoup baissé et si à cela on ajoute de la VoiP. N’importe quel Algérien peut appeler sa copine où qu’elle se trouve dans ce village planétaire !

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Sommaire IT Mag n°90

- Sécurité informatique, cryptographie, réseaux protégés u programme de l'INI L'Algérie doit se doter d'un organisme certificateur majeur-4 - DigitalDevils...

Fermer