Contribution
4

Contribution: Le SaaS ou la tendance des entreprises performantes

Par Rachid Zenati* Une entreprise est performante en terme de chiffres, parts de marché, positionnement. Ce n’est pas une chose qui arrive par hasard et la bonne gestion en est pour beaucoup dans cette réussite. Etre performant c’est aussi être à la pointe de la technologie et faire les bonnes économies qui peuvent simplement devenir […]

Par Rachid Zenati*

Une entreprise est performante en terme de chiffres, parts de marché, positionnement. Ce n’est pas une chose qui arrive par hasard et la bonne gestion en est pour beaucoup dans cette réussite. Etre performant c’est aussi être à la pointe de la technologie et faire les bonnes économies qui peuvent simplement devenir l’élément de différenciation quand tous les cooccurrents sont à pied égal en terme de ressources et de technologie. Pour ce faire, les solutions informatiques de gestion jouent un rôle crucial dans l’entreprise car c’est un moyen de faire de l’optimisation pour la réduction des coûts. On peut devenir le meilleur simplement parce qu’on sait faire des économies et en arrivant à assurer des marges confortables pour soutenir la croissance.

Avant de parler des solutions de gestion, je tiens à souligner que rien n’est sans le capital humain, les talents est ce qui forme l’entreprise et exprime son intelligence. Je dirai même c’est l’âme d’une entreprise et la concurrence vient aujourd’hui de l’extérieur avec une forte culture du chiffre et du résultat qu’on n’a pas forcement en Algérie.
Je pense qu’à ce stade un flash-back s’impose avant de faire un retour vers le future qu’on peut commencer des années 70 et 80 où toutes les entreprises partaient vers l’informatisation, à l’acquisition de logiciels qui en fin de course se retrouvent souvent avec un système d’information complexe et hétérogène : multi-éditeurs, multi-contrats , multi-supports, plusieurs technologies avec des architectures, plateforme différentes (systèmes, bases de données et langages de développement) à maitriser pour faire évolution son informatique. C’est bien tout cela, mais le résultat n’est toujours pas bon car aucune base de données n’est partagée entre plusieurs solutions logiciels et beaucoup d’interfaces sont nécessaires. Tout cela semblait difficile à gérer jusqu’à l’arrivée des ERP (entreprise ressource planning) qui veut dire une solution logiciel avec une seule base de données couvrant au minimum 3 domaines de gestion ou plus. Les fameux PGI (progiciels de gestion intégrés) qui ont été présenté comme la solution à tous les problèmes: une seule base de données, un seul contrat, un seul éditeur et un seul support, une seule équipe qui maitrise la technologie du logiciel soit une expertise sur un produit pour couvrir plusieurs besoins.
Ou sommes-nous avec cette approche ?
Si nous regardons le parc client mondial des solutions ERP nous retrouvons à coté des ERP de solutions progicielles spécialisées qu’on ne peut appeler ERP car ces dernières ne couvrent qu’un seul domaine de gestion! Un système d’information quelque soit le pays, le secteur d’activité, la taille de l’entreprise comporte forcément un ERP et plusieurs solutions progiciels par domaine.
On se demande pourquoi ?
Si on prend une grande enseigne de la distribution, un opérateur télécom ou une compagnie aérienne, chacun dispose d’un ERP et à forcement des besoins plus important dans une domaine plus qu’un autre : dans la gestion de stocks, la gestion des ressources humaines, le décisionnel etc. On se retrouve en face à face avec les limites des ERP qui ont été conçus et réfléchis initialement pour être bon produit contrairement à une solution progiciel conçu et qui est mature dans un domaine bien précis là ou l’ERP ne peut la concurrencer. D’ailleurs même au sein d’un même domaine de gestion tel que les SIRH et même dans le cas d’un progiciel RH dédié on se retrouve à mettre en place d’autre solutions complémentaires pour couvrir des besoins encore plus complexes. Vous pouvez le dire nous sommes à la même situation que dans les années 80 !!!
En fin de compte, on revient un peu au passé dans notre futur. Avant de poser la question c’est quoi la solution ? On va aller voir la tendance qui est surement la réponse. A coté des ERP et des solutions logicielles spécialisées le SaaS est en train de se faire sa place à grands pas. La tendance est le SaaS, si on prend le cas d’une grande banque algérienne qui tourne sur Microsoft Aix, un opérateur télécom sur Oracle ou un industriel sur SAP, tous disposent d’une solution dans le cloud (Software as a Service) pour leur messagerie, la bureautique, plateforme de test des développements, solution de gestion RH, etc.
Entre temps, on a pensé aux ERP inter-pluggable avec des connecteurs pour s’interfacer entre toutes les solutions et se faire un système d’information à la carte. Exemple : on prend les SIRH ou on va utiliser pour la gestion administrative Oracle, pour la paie Sage et une GPEC et du e-recrutement sur TalentSoft, et la gestion des organigrammes sur ingentis org.manager, et une gestion des temps sur Horoquartz. C’est une réalité mais il n’y a pas d’ERP inter-pluggable dans notre futur. Revenons au SaaS, c’est quoi une solution dans le Cloud ? Une solution développée par un éditeur de logiciel qui l’héberge sur un serveur distant et qui est accessible via un navigateur web et une connexion internet. Un exemple simple Google Apps avec Gmail pour les entreprises, ou Office 365 de Microsoft pour la suite bureautique et beaucoup plus.
Pour le client final, il aura une solution disponible avec un simple abonnement annuel sans aucun coût logiciel ou matériel supplémentaire. Sans oublier l’économie en termes de ressource humaine, le technicien qui doit maintenir le système et la base de données, les sauvegardes, l’installation des patchs, d’autres économies sont au rendez-vous en termes d’énergie, espace physique, etc.
Ce n’est pas seulement une simple consolidation de ressources informatiques qui est accessible depuis un serveur pour N clients mais beaucoup plus que cela. Avec le SaaS on peut déployer des solutions plus facilement et rapidement car souvent ce sont des besoins simples faciles à couvrir avec des solutions plus au moins standards ce qu’on ne peut faire par exemple dans les SIRH sur la paie qui est difficilement transposable sur le SaaS car il faut avoir un correspondant coté éditeur pour cette gestion complexe et souvent la paie dépend du secteur d’activité, la convention collective, le pays etc. Le SaaS cible finalement plus des processus génériques avec des besoins que les éditeurs peuvent couvrir et faire les adaptations aux contextes client sans que ce dernier mette la main sur du code source ou tout type de développement qui est le cas pour les ERP/Solutions progiciels.
Le SaaS contrairement au modèle de logiciel classique, les clients sont énormément gagnants sur les coûts du projet et de déploiement car on parle de paramétrage et non d’intégration via des développements, la prise en main et l’adhésion des utilisateurs est plus facile sur des solutions web, les processus couverts sont simple et dans le SaaS on arrive à trouver tout ce dont le client a besoin. On prend l’exemple d’une solution SIRH dans le SaaS « TalentSoft » qui est présent en Algérie à travers HR Strategy, un leader européen de la gestion des talents et du e-recrutement avec 600 clients et 3 millions d’utilisateurs dans 100 pays. « TalentSoft» met à disposition un outil pour les gestionnaires pour éditer leur formulaire d’évaluation et un outil pour le Reporting afin de leurs donner l’autonomie vis-à-vis du service IT de l’entreprise et/ou de l’intégrateur. Le pure SaaS est presque « bug free » comme le même code source est partagé entre tous les clients, un bug détecté est rapidement corrigé et disponible au même moment pour tous. Le paiement à la consommation avec le SaaS permet en outre d’ajuster les dépenses en fonction du niveau d’utilisation et donc de l’activité de l’entreprise, ce qui est un moyen aussi d’optimiser les coûts.
Un dernier point fort et non le moindre, la bonne capitalisation dans le SaaS comme les cheques clients qui propose de nouvelles fonctionnalités qui seront votées et puis intégrées dans la Roadmap de l’éditeur. Elles seront rapidement partagée avec tout le parc client qui peut décider d’activer ou non la nouvelle fonctionnalité. Le SaaS intègre les meilleures pratiques qui sont une bonne approche pour se mettre à niveau rapidement sans avoir une expérience de projets informatiques complexe sur un ERP. Les outils sont là pour que l’on puisse se concentrer sur notre valeur ajoutée, le capital humain est ainsi valoriser à travers des talents en actions. Pour les fournisseurs de services logiciels, rien ne serait jamais gagné. En effet, un client pouvant toujours choisir de passer chez votre concurrent. Cette situation pousserait les éditeurs à améliorer et optimiser leur offre en permanence. Les rythmes de sorties de version s’en retrouvent au final accélérés comparé aux éditeurs traditionnels. Le SaaS est une excellente solution pour les entreprises algériennes qui veulent déployer des solutions rapidement et surtout avec un TCO faible (coût total d’acquisition faible). Dans le monde, on assiste à une croissance dans le SaaS qui avoisine en moyenne les 50% chaque année et dont le chiffre d’affaire approche les 300 milliards de dollars avec un revenu autour de 25 milliards de dollars par an en 2014 et beaucoup plus pour les prochaines années.
*Expert en Ressource Humaine

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 4 comments

  • […] Par Rachid Zenati* Une entreprise est performante en terme de chiffres, parts de marché, positionnement. Ce n’est pas une chose qui arrive par hasard et la bonne gestion en est pour beaucoup dans cette réussite. Etre performant c’est aussi être à la pointe de la technologie et faire les bonnes économies qui peuvent simplement devenir…  […]

  • […] Contribution: Le SaaS ou la tendance des entreprises performantesIT MagPar Rachid Zenati* Une entreprise est performante en terme de chiffres, parts de marché, positionnement.  […]

  • […] Contribution: Le SaaS ou la tendance des entreprises performantes IT Mag Par Rachid Zenati* Une entreprise est performante en terme de chiffres, parts de marché, positionnement.  […]

  • […] Contribution: Le SaaS ou la tendance des entreprises performantesIT MagPar Rachid Zenati* Une entreprise est performante en terme de chiffres, parts de marché, positionnement.  […]

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    Latifa Koudache, experte en Business Intelligence déclare: «La B.I. donne vie aux data pour une meilleure prise de décision»

    C’est un véritable hasard que de rencontrer un expert en BI-Business Intelligence- à Sidi Bel Abbes à travers Facebook. Je...

    Fermer