L'Essentiel
0

Convention-cadre entre les ministères de l’Industrie et des TIC « Pas d’industrie sans TIC »

Un groupe de travail entre les deux ministères, avec pour but la définition de besoins du secteur de l’industrie et la mise en place de commissions par axe de développement, a immédiatement été mis en place « Pas d’industrie sans TIC. » Telle est la sentence donnée M. Cherif Rahmani, premier responsable du portefeuille de l’Industrie, de […]

convention pme pticUn groupe de travail entre les deux ministères, avec pour but la définition de besoins du secteur de l’industrie et la mise en place de commissions par axe de développement, a immédiatement été mis en place
« Pas d’industrie sans TIC. » Telle est la sentence donnée M. Cherif Rahmani, premier responsable du portefeuille de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’Investissement lors de son allocution pour la signature de la convention-cadre, destinée à promouvoir l’utilisation des TIC dans le secteur industriel, avec Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication avant de conclure : « C’est une opération de rajeunissement. »Le ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement a immédiatement mis en avant ses deux axes : l’administration centrale et les entreprises tout en disant que « booster l’industrie, c’est booster les services et les TIC » tout en parlant de « dématérialiser rapidement » et rendre la « signature électronique » effective tout en concluant par : « Cela donnera une plus grande visibilité. »
Et dans le domaine de l’entreprise, il parlera « d’innovation » pour rapprocher la demande avec le besoin en parlant de la mise en place d’une plate-forme autour de l’ENIE de Sidi Bel Abbès. Il parlera de « filière vierge » à prendre en charge par les entreprises et par les SGP car, dit-il, « les TIC créent la rupture, le changement ».
Moussa Benhamadi, pour sa part, a axé son discours sur l’industrie du contenu, en étant « totalement d’accord » avec l’analyse de la situation qu’a dressée Cherif Rahmani. Dans son discours, qu’il n’a pas lu, Moussa Benhamadi appellera « à la généralisation des TIC dans l’industrie » et « son usage » tout en mettant en avant « le produit industriel national ». Il donnera un aperçu de ce qui va arriver « 3G, LTE » dans quelques mois et le lancement de l’opération fibre optique pour toutes les zones d’activité et les zones industrielles. La mise en œuvre de cette convention permet d’harmoniser les actions des deux secteurs pour développer l’industrie du savoir comme les logiciels et les systèmes d’information.
Juste après la signature, les deux ministres ont demandé à Abderrezak Heni, secrétaire général du ministère de l’Industrie, la mise en place immédiate d’un groupe de travail entre les deux ministères avec pour but la définition de besoins du secteur de l’industrie et la mise en place de commissions par axe de développement. Cloud, développement de logiciels pour les besoins initiaux des entreprises, formation, innovation et portail sont les premières commissions qui doivent se réunir et définir un agenda le plus précis possible pour dimanche prochain.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Burn-out

Il est   malheureusement assez rare que nous croisions une innovation high-tech made in Algeria, alors ne boudons pas ce...

Fermer