L'Essentiel
0

Cyber-parcs technologiques L’Andi veut en faire une locomotive du développement

Malgré le peu d’engouement qu’ils ont suscité auprès des créateurs de start-up, l’Agence nationale de développement de l’investissement a l’espoir que les cyber-parcs puissent devenir une locomotive de développement. L’Agence indique que dans le cadre de la stratégie nationale visant à édifier une société de l’information et à accélérer la transition du pays vers une économie […]

cyberparcMalgré le peu d’engouement qu’ils ont suscité auprès des créateurs de start-up, l’Agence nationale de développement de l’investissement a l’espoir que les cyber-parcs puissent devenir une locomotive de développement.
L’Agence indique que dans le cadre de la stratégie nationale visant à édifier une société de l’information et à accélérer la transition du pays vers une économie du savoir, l’Algérie a décidé de créer des cyber-parcs technologiques à travers le territoire national. Il s’agit, selon elle, de projets stratégiques d’envergure, catalyseurs du secteur des TIC et propulseurs de l’innovation. Il est ajouté que l’implantation des cyber-parcs permettra de créer des espaces d’activités et de recherches centrés sur les technologies de l’information et de la communication qui rassemblent les différents acteurs du marché comme les entreprises privées et publiques. Il y a aussi les établissements d’enseignement et de formation, les instituts de la R&D, les groupes de réflexion et sociétés d’études de marché et les services aux entreprises. Les incubateurs d’entreprises ne sont pas en reste.
Sur le plan infrastructurel, il est indiqué que d’importants investissements ont été réalisés notamment le cyber-parc Sidi Abdallah d’Alger et celui de Ouargla et d’autres  au niveau des wilayas d’Oran, Annaba et Sétif.
L’Andi souligne qu’à l’heure des grandes mutations que connaît le monde dans le domaine des TIC, l’Algérie est appelée à évoluer au rythme de ces transformations pour se mettre au diapason des exigences de ces nouvelles technologies et faire des TIC un levier puissant au service du développement économique.
Il est rappelé que lors du Conseil des ministres tenu en décembre 2012 et consacré à la démocratisation de l’accès aux services de la poste, des télécommunications et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), le président de la République a appelé le gouvernement à poursuivre les efforts déployés «en vue d’arrimer le pays à une  nouvelle économie fondée sur l’utilisation accrue des technologies de l’information et de la communication». «Cette dynamique devra s’articuler particulièrement sur la promotion de l’accès à l’internet à haut débit et à très haut débit au profit des citoyens et des entités économiques», est-il relevé. La stratégie e-Algérie préconise, selon l’Andi, un plan cohérent et vigoureux pour renforcer les performances de l’économie nationale, des entreprises et de l’administration tout en améliorant les capacités d’éducation, de recherche et d’innovation. Il s’agit aussi de faire émerger des grappes industrielles TIC et d’accroître l’attractivité du pays et d’améliorer la vie des citoyens en encourageant la diffusion et l’utilisation des TIC.
L’objectif principal de ce programme qui devait s’achever l’année dernière mais qui a pris du retard, était de généraliser les TIC dans plusieurs domaines d’application tels que l’enseignement et la recherche (télécommunication, informatique, microélectronique, technologies spatiales), bibliothèque virtuelle, les technologies Web, la messagerie électronique.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Après le ratage du e-Algérie 2013 Le pays tente de rattraper son retard dans les TIC

Une fois que le plan e-Algérie 2013 a été abandonné, le gouvernement procède par petits pas pour rattraper le retard...

Fermer