Satellite
0

Découvrir la TV 3D

L’affichage des images en 3 dimensions (3D) diffère de celui de la 2D en usage dans le cinéma et la télévision conventionnels. La 2D affiche une image pour les deux yeux alors que la 3D repose sur le principe de la stéréoscopie en projetant une image séparée pour chaque œil, ce qui se traduit par […]

L’affichage des images en 3 dimensions (3D) diffère de celui de la 2D en usage dans le cinéma et la télévision conventionnels. La 2D affiche une image pour les deux yeux alors que la 3D repose sur le principe de la stéréoscopie en projetant une image séparée pour chaque œil, ce qui se traduit par un effet de profondeur appelé communément 3D.
Le premier stéréoscope permettant de créer une image au relief stéréoscopique a été inventé en 1838 par Charles Wheatstone. 17 ans après, soit en 1855, la première caméra stéréoscopique (Kinematoscope) a été créée. En 1915 est projeté le premier film utilisant le procédé à filtres colorés dit anaglyphe et en 1922 est sorti le premier film grand public stéréoscopique (The Power of Love). En 1928, un téléviseur stéréoscopique est présenté pour la première fois à Londres par John Logie Baird. En 1935 est réalisé le premier long métrage en couleurs destiné au cinéma en 3 dimensions. Dans les années 1940, les appareils photo stéréoscopiques, à usage personnel, deviennent à la mode. Dix ans plus tard, de nombreux films en relief sont produits aux États-Unis avec la démocratisation de la télévision. Ce n’est que dans les années 1990 que la stéréoscopie s’invite dans les consoles de jeux vidéos pour renforcer l’immersion et les effets spéciaux.
Mais, grâce au développement du numérique depuis la fin des années 1990, la technologie 3D a connu de grandes améliorations et les productions en 3D sont devenus plus simples à réaliser et à diffuser. C’est le succès spectaculaire du film Avatar qui a boosté en 2009 la 3D dans le monde.
La  3D est présente sur la majorité des marques de TV dans le monde que ce soit sur les écrans LCD, Plasma ou les récents LED. Pour bénéficier d’un meilleur affichage 3D, il faut avoir une télé avec un taux de rafraîchissement élevé, permettant une fluidité des mouvements et une réduction de la rémanence (phénomène de traînée laissée par les objets en mouvement sur une image). Pour une meilleure qualité d’image 3D, il faut se procurer une télé avec rétroéclairage LED, d’une fréquence de 100 Hz et plus et doté d’un outil de traitement vidéo de pointe.
Pour regarder la 3D, il faut soit porter une paire de lunettes pour anaglyphes à filtres colorés (ce procédé dénature la colorimétrie de l’image perçue), soit porter une paire de lunettes polarisantes (3D «passive»), soit porter une paire de lunettes à occultations alternées (3D «active») et soit se procurer un écran ou téléviseur autostéréoscopique ne nécessitant pas de lunettes (technique plus coûteuse industriellement).  Cette dernière technologie devrait connaître un grand succès dans le futur.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
ooredoo
Bilan 2015 pour Ooredoo Un chiffre d’affaire en augmentation de 8.3% par rapport à 2014

Avec plus de 1 milliard de dollars de revenus, Ooredoo Algérie fait mieux que 2014 selon ses résultats financiers de...

Fermer