L'Essentiel
0

Des clusters numériques en marche

La journée «Forum Clusters» a vu la participation de deux clusters étrangers. Le premier étant marocain et le second français. Nouredine Bouyakoub, représentant le cluster marocain de l’électronique et la mécatronique se lance directement sur un historique de son cluster. Il dira que «au début, c’était un réseau de sous-traitant. Et en 2008, nous creons […]

La journée «Forum Clusters» a vu la participation de deux clusters étrangers. Le premier étant marocain et le second français. Nouredine Bouyakoub, représentant le cluster marocain de l’électronique et la mécatronique se lance directement sur un historique de son cluster. Il dira que «au début, c’était un réseau de sous-traitant. Et en 2008, nous creons un GIE avec 4 entreprises» tout en ajoutant que «nous avons pu faire des boitiers complets pour de grandes entreprises internationales». Et ce n’est qu’en 2010 dira-t-il et suite au projet national «Maroc innovation» que le Cluster a été créé. Il dressera une situation assez clair du marché en mettant en avant les financements européens et nationaux pour pouvoir réussir. «Les demandes d’ordre sont plus claires et on arrive à les prendre». Cette étape est considéré par l’interlocuteur comme la première phase, la seconde si’il etalera consiste à aller vers les marché africains en disant «qu’il faut qu’on arrive a satisfaire les besoins locaux». Il terminera par «nous avons commencé le cluster à 5 et nous sommes plus d’une vingtaine d’entreprise». Il clôture sa communication par «nous avons beaucoup de projets et nous réalisons entre 3 à 5 millions d’euro en exportation».
Le deuxième cluster nous vient de France est dénommée «Résonnance» et son discours est simple. «nous sommes là pour vous» ainsi que «nous avons des solutions» bien que ce cluster, initié l’année dernière, «a déja impulsé trois projets d’ampleur: le déploiement de la fibre optique, la création d’un campus numérique pour former aux métiers de la fibre optique et l’installation en son sein d’un espace de coworking et de télétravail» dira-t-il. Il ajoute que «résonance a fait appel à France IT, une association qui fédère, depuis 5 ans, 12 clusters numériques et 2500 entreprises». Question financement, le représentant du cluster français dira entre autres que «le financement se fait par les cotisations de nos adhérents et nous avons d’autres financements de la Région». Concernant ses projets du futur, il parlera «d’un fablab pour le prototypage, du tourisme numérique et du nouveau parc à thème» et pour cela « nous allons chercher des innovations en locales, nationales ou à l’international». Continuant sur la lancée, il abordera sa façon de travailler qu’il qualifie «d’intelligence collective et pratique». Il terminera son speech par dire que tous les projets sont pour «donner du sens au numérique».

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Journée Forum Clusters: Se parler, s’écouter, échanger

Au cours de la dernière décennie, la recherche pour l’amélioration des stratégies de développement économique local ont abouti sur la...

Fermer