L'Essentiel
0

Des rendez-vous sur les TIC réussis

Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (P et TIC), M. Boudjemaa Haïchour, qui a inauguré cet événement, a déclaré entre autres que «le secteur des TIC emploie aujourd’hui pas moins de 200 000 personnes. En 2001, ce même secteur employait 45 000 personnes seulement». Deux jours durant, […]

Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (P et TIC), M. Boudjemaa Haïchour, qui a inauguré cet événement, a déclaré entre autres que «le secteur des TIC emploie aujourd’hui pas moins de 200 000 personnes. En 2001, ce même secteur employait 45 000 personnes seulement».
Deux jours durant, les professionnels de la téléphonie fixe et mobile, les entreprises versées dans le domaine informatique ainsi qu’un certain nombre de publications spécialisées ont saisi l’opportunité de cette manifestation pour faire connaître leurs produits et, éventuellement, nouer des contacts avec un certain nombre d’entreprises.
Les entreprises françaises, présentes en grand nombre, n’ont visiblement pas voulu rater cet événement même si la plupart d’entre elles n’ont aucune représentation directe en Algérie. France Télécom, présente sur le marché national, à travers les produits proposés par les entreprises EEPAD et Sofrecom, a également participé au Med-IT en proposant aux visiteurs de son stand des démonstrations liées à un certain nombre de produits encore inexistants en Algérie tels que la Life-box.
Les sociétés algériennes telles qu’Algérie Poste et ATM Mobilis ont occupé des espaces au Med-IT pour exposer leurs produits mais aussi se donner une nouvelle image, celle d’entreprises concurrentielles mais surtout à la page.
Un responsable au stand de ATM Mobilis a justement tenu à préciser que son entreprise «souhaite aujourd’hui se débarrasser de l’image classique d’une entreprise statique et manquant de motivation». Le même responsable fera remarquer, dans ce même contexte, que «d’après l’Autorité de régulation [ARPT], ATM Mobilis est le premier opérateur de téléphonie mobile en Algérie en termes de qualité de services».
Le nouveau produit présenté par cette dernière est l’UMTS qui offre de nombreuses possibilités aux abonnés et qui se distingue par un débit deux fois plus élevé que celui du GPRS. Notons enfin que des tables rondes et des débats relatifs à différents thèmes ont été animés en marge du Med-IT.

{{Le Med-IT par les chiffres}}

Le Med-IT, ce sont près de 1 000 «RDV» sur les deux journées de salon, avec une moyenne de 20 par participant et par entreprise. L’objectif commun affiché de l’ensemble des visiteurs du salon était de «trouver des partenaires, découvrir et s’informer sur les nouveaux produits et les solutions innovantes du marché».
Avec 1 170 visiteurs professionnels, le «Med-IT Alger 2006» enregistre une hausse visible de près de 40% par rapport à l’édition de l’an dernier. Le palais de la Culture a compté en son sein 77 sociétés exposantes, avec un large panel d’entreprises algériennes (31, dont 8 partenaires presse) et françaises (31). On remarquait également quatre sociétés marocaines, une luxembourgeoise et une canadienne. Un engouement qui s’expliquerait par la réforme du secteur des TIC en Algérie, l’intérêt des intervenants étrangers pour le marché algérien, le foisonnement des technologies d’aide à la décision, de production et d’utilisation finale, mais c’est aussi une volonté évidente des entreprises algériennes de s’inscrire dans «l’air technologique» actuel. Pour en revenir à la typologie des visiteurs, 45% d’entres eux étaient des professionnels des TIC. Les utilisateurs finaux, majorés à 49%, ont été les administrations, les ministères, les organismes publics et les grands comptes, respectivement à raison de 25 et 17%. Le reste englobe les PME/PMI, les universités et les grandes écoles. Parmi les visiteurs du «Med-IT», 40% avaient un projet à court terme en matière de TIC, concernant en premier lieu les administrations, les ministères plus que les PME/PMI, certainement à cause des coûts encore élevés que représente l’intégration de nouvelles technologies (équipements, solutions, accès matériels) et l’indisponibilité de la ressource humaine.
Orascom Télécom Algérie (Djezzy), Wataniya Télécom Algérie (Nedjma), Lacom, Wincor Nixdorf, M2M Group, Vodasystems, Phonecontrol ont été les partenaires privilégies de cet événement. Une liste éloquente qui révèle l’importance de cet événement. Après étude et prospection du marché algérien des TIC, les thématiques retenues objectaient sur les télécoms (fixe et mobile), le réseau Internet (Wi-Fi, ADSL, V-Sat, etc.), les services IP (VoIP), la gestion électronique des données (GED), la sécurité informatique, l’enseignement à distance (e-learning), la monétique et le payement électronique et, enfin, le développement des centres d’appels en Algérie.
Consacré aux professionnels des TIC (opérateurs, intégrateurs, revendeurs), ils ont pu assister à des ateliers ayant pour attrait les télécoms, avec les dernières innovations, la convergence «voix et data» sur IP et les solutions pour call-centers. Les visiteurs et participants, présents lors de cette première journée Salon, ont suivi avec un intérêt non dissimulé le thème portant sur l’«ouverture du marché des call-centers en Algérie» qui fut en outre l’objet d’une table-ronde regroupant des porteurs de projets de création de centres d’appels en Algérie, des représentants de l’ARPT et du ministère de la Poste et des TIC et des directeurs de centres d’appels de pays limitrophes, venus témoigner et partager leur expérience. Des ateliers en workshops sur l’archivage, la GED, le workflow, le stockage et la sécurité ont précédé les interventions sur le sujet «brûlant» de «l’intégration des technologies de l’information dans le secteur bancaire, vers le global-banking». D’autre part, de nombreux partenariats sont en cours de finalisation. Il s’agit essentiellement d’accords de distribution de nouveaux produits et solutions en Algérie (logiciels, solutions de sécurité, voix sur IP, équipements Wi-Fi, V-Sat) et de l’achat de solutions par des clients algériens via des partenaires locaux. A la clôture de cette troisième édition algérienne, 90% des participants s’estimaient satisfaits de leur engagement à ces rencontres qui leur ont permis de «nouer des contacts et de conclure des partenariats stratégiques». Le Salon Med-IT Alger sera reconduit les 2 et 3 avril 2007.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Barakat

«Barakat» ! Il y en a marre que de soi-disant «agences de monitoring» ou autres du même nom «photocopient» systématiquement...

Fermer