L'Essentiel
0

Des satellites pour offrir Internet aux pays émergents OB3, le rêve devient réalité

Les statistiques de l’Union internationale des télécommunications  sont édifiantes : les deux tiers de l’humanité n’ont pas accès à Internet. Seule 16% de la population est connectée en Afrique contre 77% en Europe. C’est un marché et Greg Wyler, un entrepreneur passionné de ‘high tech’ qui, en 2008, annonçait le déploiement du programme pour 2010. La […]

satle02Les statistiques de l’Union internationale des télécommunications  sont édifiantes : les deux tiers de l’humanité n’ont pas accès à Internet. Seule 16% de la population est connectée en Afrique contre 77% en Europe. C’est un marché et Greg Wyler, un entrepreneur passionné de ‘high tech’ qui, en 2008, annonçait le déploiement du programme pour 2010. La crise financière étant passé par là, le projet a été retardé pour 2010 et finalement pour 2013.
Il crée alors O3b Networks, Ltd qui est est l’acronyme de « Other 3 Billion », par référence aux trois milliards de population mondiale non encore couverte par Internet. O3B est un opérateur de satellites de télécommunications. Son siège social se situe à Jersey, toutefois les systèmes au sol et le développement technique sont gérés par une filiale à 100 % située à Englewood, USA et se fixe comme objectif apporté Internet à haut débit et à bas coût pour plus de 3 milliards d’habitants et à t terme à plus de la moitié de la population mondialeAvec des investisseurs comme SES, Google et autre la soudanaise Sathya Capiatl et HSBC entre autres, il a réussi à mettre sur orbite 4 des huit satellites  prévu et conçus par Thales Alenia Space. Ces satellites sont de type MEO ‘ Middle earth orbitre, Satellite à moyenne orbite- et sont capables de fournir des débits comparables à la fibre optique avec des délais de latence réduits. Mais plutôt que de vendre directement aux consommateurs, O3b annonce comme objectif de signer des contrats avec des opérateurs télécoms. De plus, le projet prévoit des téléports (stations terriennes de télécommunications) installés à des points stratégiques du globe – Hawaï, Pérou, Brésil, Portugal, Pakistan et Australie – qui redistribueront le signal des satellites à des entreprises locales de télécommunications.Greg Wyler, ce touche à tout « hightech » étudie le marché et trouve que le satellite peut réussir. Au lieu de passer par des satellite géostationnaire, il préféra une constellation de petits satellites en moyenne altitude pour servir de relais spatiaux avec une petite latence. La constellation O3b va fournir des services de télécommunication et de liaison Internet très haut débit et à faible coût pour près de 180 pays de la bande équatoriale. Il s’agit de trois milliards de personnes qui ne bénéficient pas encore d’Internet à haut débit, en Afrique, en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est, en Australie et en Océanie.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Le satellite à orbite moyen pointe du nez: Un bon compromis pour les opérateurs mobiles

L’Asal - Agence spatiale Algérienne-  a construit des satellites à basse altitude ou Low Earth Orbit, rien ne l’empêcherai d’aller...

Fermer