L'Essentiel
0

Des sessions auront lieu au mois de décembre SecurCert lance les premières certifications sur la sécurité des SI

Le cabinet est agréé par le Laboratoire français de la sécurité des technologies de l’information (LSTI) ainsi que par le consortium américain de la sécurité des systèmes d’Information ISC, une référence dans le domaine Le cabinet algérien d’audit et de conseils en sécurité des SI SecurCert lance les premières formations certifiantes en sécurité et audit […]

Le cabinet est agréé par le Laboratoire français de la sécurité des technologies de l’information (LSTI) ainsi que par le consortium américain de la sécurité des systèmes d’Information ISC, une référence dans le domaine

Le cabinet algérien d’audit et de conseils en sécurité des SI SecurCert lance les premières formations certifiantes en sécurité et audit des systèmes d’information destinées aux professionnels IT. Deux sessions auront lieu en décembre. La première, sur le « Risk Management Profesionnel » est prévue du 16 au 18 décembre, et la seconde, la « Certified Information Systems Security Professional » (CISSP) du 23 au 27 décembre. Le cabinet se présente comme étant le seul en Algérie à proposer des formations préparatoires aux certifications majeures en sécurité des SI et dans son portefeuille de formations il compte la CISSP (Certified Information Systems Security Professional); la CISM (Certified Information Security Manager); CISA (Certified Information Systems Auditor) de même qu’il intervient sur des formations de Lead Auditor ISO/CEI 27001 : 2005 (ISMS) ; Lead Implementer ISO/CEI 27001 : 2005 (ISMS), Risk Manager ISO/CEI 27005 : 2008 et enfin CBCP (Certified Business Continuity Professional). Il y a lieu de savoir que SecurCert est agréé par le Laboratoire français de la sécurité des technologies de l’information (LSTI) ainsi que par le consortium américain de la sécurité des systèmes d’Information ISC², une référence dans le domaine. La sécurité des systèmes d’information ne peut être confinée à une suite de logiciels. Ce sont surtout des bonnes pratiques, des comportements et une implication des utilisateurs selon des pratiques saines. C’est l’une des raisons d’être de ces formations très prisées par le secteur bancaire, les opérateurs télécoms qui ont des données très sensibles à protéger et qui n’ont surtout aucun intérêt à voir leurs systèmes d’informations corrompus. Selon SecurCert, les « formations préparatoires aux certifications professionnelles en sécurité des systèmes d’information et audit s’adressent à tous ceux qui ont à gérer la sécurité des systèmes d’information au quotidien : conduire une analyse de risques, définir une politique de sécurité et de continuité, la décliner par une organisation et des solutions adaptées comme à auditer un système existant ». Pour M. Nourredine Labani, formateur principal et aussi directeur de SecurCert, aux côtés de M. Chabane Medjouti, affirme qu’un « système d’information, considéré comme le cœur de l’organisation, est l’ensemble des moyens organisationnels, humains et technologiques mis en œuvre pour la gestion de l’information et donc être exempt de toute faille de sécurité qui risquerait de compromettre l’information qui y circule du point de vue de la disponibilité, de l’intégrité et de la confidentialité ». Pour lui, « la sécurité des systèmes d’information et de l’information elle-même résulte d’un ensemble complexe de mesures techniques, organisationnelles et juridiques. La mise en place de politiques de sécurité repose sur une bonne connaissance des règlements, des normes, des questions de propriété intellectuelle, des nouvelles technologies ». Ce n’est pas une question à prendre à la légère dans un monde de plus en plus surconnecté.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Alcatel-Lucent envisage de vendre ses brevets

A la suite de récents résultats financiers décevants, Alcatel-Lucent envisage la vente de ses bijoux de famille et plus particulièrement...

Fermer