edito
0

Edito 380: m-Paiement

Pensez un instant, à comment votre banque travaillait il y a cinq ans. Comment vous réserviez un billet d’avion. Comment vous achetiez. Comment vous connecter avec des amis. Et d’autres exemples de la vie courante. Le monde a changé et nous, aussi. Nos vies sont devenues de plus en plus numérique, et les entreprises sont […]

Pensez un instant, à comment votre banque travaillait il y a cinq ans. Comment vous réserviez un billet d’avion. Comment vous achetiez. Comment vous connecter avec des amis. Et d’autres exemples de la vie courante. Le monde a changé et nous, aussi. Nos vies sont devenues de plus en plus numérique, et les entreprises sont en course pour répondre à nos attentes croissantes. Il y a plus de 5 ans, il n’y avait pas de ‘télécompensation’ et donc une fois déposé votre chèque à votre banque, il se baladait de succursale en agence à l’aller et au retour. Cela prenait des semaines voir des mois. La décision a été prise par le ministère des Finances et comme par enchantement, la compensation du chèque a été réduite à 5 jours, quelque soit la situation géographique de l’agence bancaire.  Les entreprises ont poussé un grand ‘ouf’ de soulagement. Pour la première fois, le système bancaire devenait une plateforme commune mais uniquement pour la compensation. Pour le reste, chaque agence bancaire est un ilot. Pour retirer de l’argent dans une autre agence que la votre, on vous fait revenir aux années 80 avec une demande plus un fax payant et une longue attente, quand ce n’est pas un refus.
Venant du terrain et comprenant parfaitement les choses utiles, Houda-Imene Faraoun, ministre des Ptic lance l’idée du m-Paiement et elle n’a pas tord. Le m-Paiement est basée sur un  numéro de téléphone mobile adossé à un porte-monnaie électronique.  C’est le flexy que vous faites tous les jours chez votre marchand de journaux. Le m-Paiement consistera a acheter des produits et services autre que la minute de téléphone.  Cela parait facile. Oui mais. Par contre, il est rapide  à mettre en œuvre.
Les banques ont du soucis à se faire car elle ont mis trop de temps à se mettre à jour. De nouveaux opérateurs ‘bancaires’ avec plus de 40 millions de clients sont sur les starting-blocks et attendent le top départ.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
condor 2
Condor au MWC’16 de Barcelone

Condor, la marque du Groupe Benhammadi Antar Trade, qui est devenu Condor Electronics SPA est une société spécialisée dans la...

Fermer