L'Essentiel
0

Eepad lance la télévision sur Internet

Eepad s’apprête à lancer la télévision sur Internet. Son patron, M. Nouar Harzellah, actuellement en négociations, devrait l’annoncer officiellement dans les prochaines semaines et indiquer à ses abonnés qu’ils peuvent à partir de leur PC accéder dès la fin de l’année 2007 à plusieurs programmes nationaux et étrangers en ligne. Si aucune date précise n’est […]

Eepad s’apprête à lancer la télévision sur Internet. Son patron, M. Nouar Harzellah, actuellement en négociations, devrait l’annoncer officiellement dans les prochaines semaines et indiquer à ses abonnés qu’ils peuvent à partir de leur PC accéder dès la fin de l’année 2007 à plusieurs programmes nationaux et étrangers en ligne.
Si aucune date précise n’est pour l’instant avancée, affirme une source digne de foi, c’est parce que les négociations entre le provider algérien, TPS, Al Djazeera et Canal Algérie, ses partenaires dans cette opération, sont complexes et ne sont pas encore terminées. Toute annonce précipitée, comprend-on, serait mal interprétée et pourrait anticiper sur des éléments non encore maîtrisés ou qui risquent d’être évacués durant les discussions actuelles entre les parties intéressées.
A ce sujet, des observateurs estiment que les discussions entre l’Eepad et ses partenaires français, algérien et qatari, portent essentiellement sur les droits de péage et de transmission. C’est ce qui expliquerait en partie pourquoi ses abonnés ne pourront regarder que certaines chaînes du bouquet payant TPS alors que les programmes d’Al Djazeera et de Canal Algérie leur sont normalement totalement accessibles.
La même hypothèse peut être formulée à propos de l’absence de toute indication concernant les droits dont doit s’acquitter chaque abonné désireux d’avoir en ligne l’offre de l’Eepad. « Les tarifs d’accès à ces programmes dépendront pour beaucoup de l’issue des négociations en cours », avertit une source proche du provider. Celle-ci rassure et affirme néanmoins que « tout sera fait et étudié afin que les droits d’accès soient les moins élevés possibles ».
« Plus d’abonnés il y aura, plus l’offre de la télévision en ligne en Algérie aura des chances de réussir », ajoute la même source qui pense par ailleurs que le marché est potentiellement porteur et qu’il devrait très vite trouver des clients « qui ne veulent plus subir les aléas des offres piratées et souhaitent avoir un accès légal aux programmes de télévision qu’ils veulent regarder ».
Pour rappel, la télévision en ligne, un projet annoncé depuis avril 2005, permettra au consommateur algérien connecté à l’ADSL ou Internet à haut débit de recevoir les programmes grâce à un modem décodeur installé chez lui. L’Eepad devrait assurer l’assemblage de ces modems dans son usine à Annaba.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Des projets concrets

{{Des projets concrets}} Alors que les Etats-Unis, sans complexe, ont lancé une opération «TIC pour l’Afrique» et que cette opération...

Fermer