L'Essentiel
0

Elles sont audibles sur l’ensemble de la planète Les webradios ont le vent en poupe

Si les radios analogiques émettent  sur un périmètre géographiquement délimité et s’adressent à un public ciblé, les  radios numériques, en revanche, émettent sur l’ensemble de la planète. D’ailleurs, l’avènement de l’Internet et des nouvelles technologies d’information et de  communication ont changé la manière de faire de la radio et même la télé. Les radios analogiques, […]

Si les radios analogiques émettent  sur un périmètre géographiquement délimité et s’adressent à un public ciblé, les  radios numériques, en revanche, émettent sur l’ensemble de la planète. D’ailleurs, l’avènement de l’Internet et des nouvelles technologies d’information et de  communication ont changé la manière de faire de la radio et même la télé. Les radios analogiques, même si elles  ont toujours  de fidèles auditeurs, doivent  affronter désormais un  rival dénommé « webradio », connu également sous l’appellation  de  « radio numérique ». Ces cyber-radios ont, tout comme les autres radios analogiques, leur programme, volume horaire de diffusion, émissions et bien sûr leurs fidèles auditeurs. Si les radios analogiques émettent sur un périmètre géographiquement délimité et s’adressent à un public ciblé, les  radios numériques, en revanche, émettent sur les quatre coins de la planète. Pour écouter une  station (radio) en ligne, il suffit d’accéder via Internet à son site. Ces dernières années, les radios en ligne foisonnent et concurrencent les radios analogiques qui, pourtant, sont connues d’un large public. En Algérie, il existe au moins trois « radionet ». « Voix de Femmes » en est une qui, à l’initiative de l’Association nationale Femmes en communication, a été conçue comme un outil de communication offrant un espace d’interactivité. Cette webradio fonctionne dans les deux langues (français et arabe) pour être accessible au plus grand nombre d’auditeurs. A son  lancement, il y a plus d’une  année, « La voix des femmes » émettait  5 heures par semaine. Cette cyberradio qui se consacre particulièrement à la chose féminine et à l’information nationale de manière générale se veut comme un espace de débat  au « féminin ». Et elle n’est pas la seule. Un florilège de webradios foisonne sur le Net, s’offrant une flexibilité que les radios classiques n’ont pas.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Belle vitrine et opérations pilotes

La monétique n’est décidément pas un succès en Algérie. Et pour enfoncer le clou, Nawel Benkritly, directrice générale de la...

Fermer