L'Essentiel
0

En attendant que les 6 millions de foyers algériens s’équipent d’ordinateur

Des prix raisonnables pour quelques revendeurs de matériels informatiques, d’autres toujours en hausse comme pour certains partenaires du projet Ousratic. « On change chaque semaine la liste des prix des micro-ordinateurs », nous souligne un grossiste de matériel informatique situé dans la wilaya de Blida. « Ils sont en baisse de jour en jour », […]

Des prix raisonnables pour quelques revendeurs de matériels informatiques, d’autres toujours en hausse comme pour certains partenaires du projet Ousratic.
« On change chaque semaine la liste des prix des micro-ordinateurs », nous souligne un grossiste de matériel informatique situé dans la wilaya de Blida. « Ils sont en baisse de jour en jour », nous précise t-il. Un magasin plein de monde venu des différentes villes du pays dans le but de s’acquérir des PC de bureau ou portables. La majorité des clients sont des chefs d’entreprise. Ils achètent en grande quantité du matériel informatique comme les souris, les claviers ainsi que les lecteurs/graveurs CD et DVD. « Ce sont les produits informatiques qui se vendent le plus », déclare le vendeur de BSI, magasin de vente et de maintenance informatique dans la commune de Sidi Yaâkoub, wilaya de Blida, avant d’ajouter que « les prix fournis ne sont pas les réel prix, c’est nettement moins cher. On fait ça à cause de la concurrence. Il nous est arrivé un jour de délivrer les réels prix de nos produits à un vendeur de matériel informatique dans la même wilaya : résultat, il a affiché des prix inférieurs aux nôtres. » Dans le même contexte, il cite pour exemple le prix d’un processeur de 3 GHZ à 5700 DA et celui de 3.4 GHZ à 6900 DA, « un prix général pas celui de nos clients, car en réalité un processeur de 3.4 GHZ est à 5900 DA », dit-il.
Un vendeur de matériel informatique au niveau à la rue Hassiba Ben Bouali, Alger, nous dit que « la plupart des entreprises achètent de chez les grossistes car leurs prix sont moins chers. Et nous, nous sommes sensés travailler avec des particuliers, chose qui ne s’applique pas en Algérie, puisque les grossistes vendent à présent à tout le monde, pas forcément aux entreprises et préfèrent gagner plus ».
Il faut dire que la confusion des prix qui existe entre les grossistes et les revendeurs de matériel informatique crée un marché instable dans lequel on ne fait plus la différence entre les revendeurs et les grossistes. Cette attitude risque de tuer le marché puisque il n’a pas respecté la loi de la graduation pyramidale.
Pour ce qui est de la fourchette des prix des microordinateurs proposés par les revendeurs, c’est à partir de 24 500 DA jusqu’à 39 000 DA. Kourty, un des partenaires du projet Ousratic, affiche des prix entre 29 000 et 47 000 DA. Pour rappel, cette même opération a connu une baisse de 7 % de la TVA sur les produits informatiques en Algérie.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Profil type de l’internaute américain

Vous faites quoi sur le Net ? La question, qui ne concerne que les webnautes américains, ne c’est pas un...

Fermer