L'Essentiel
0

En contact direct avec les walis L’Andi explore les TIC des régions

De nombreux walis ont confié à l’Andi qu’ils comptent bien mettre à disposition des hommes d’affaires toutes les facilités pour implanter leurs projets en mettant l’accent sur la disponibilité des TIC. L’Agence nationale de développement de l’investissement a lancé sur son site web une nouvelle rubrique intitulée «Opportunités locales» destinée aux walis. Expliquant sa démarche, […]

Photo la dépêché de kabilieDe nombreux walis ont confié à l’Andi qu’ils comptent bien mettre à disposition des hommes d’affaires toutes les facilités pour implanter leurs projets en mettant l’accent sur la disponibilité des TIC.

L’Agence nationale de développement de l’investissement a lancé sur son site web une nouvelle rubrique intitulée «Opportunités locales» destinée aux walis. Expliquant sa démarche, l’Andi indique que l’Algérie est un pays continent recélant d’énormes potentialités et opportunités d’investissement. Chaque région, de par sa spécificité est présentée dans les interviews des walis, à travers cet espace. L’Andi ajoute qu’elle leur donne la parole pour faire la promotion de leurs territoires.
Dans l’entretien réalisé par l’Andi avec le wali d’Oran, Abdelghani Zaalene, celui-ci a indiqué qu’avec une économie qui se mondialise, les services tendent à être de nouvelles sources pour le développement. «Etre compétitive et attractive pour Oran suppose qu’elle pourra offrir des services de qualité de haut niveau aux grandes entreprises, aux organismes internationaux dans des domaines aussi variés que les NTIC», ajoute-t-il. Ces services dans les TIC se révéleront utiles pour le tissu de la PME/PMI qui enregistre près de 22 141 entreprises implantées dans la wilaya pour 109 824 salariés qui correspond à une densité entrepreneuriale d’une entreprise pour 9.22 habitants et représente 21% de l’emploi total de la wilaya. La prédominance du secteur tertiaire, dont les TIC, apparaît, selon lui, de façon claire dans la structure de l’emploi par activité puisque l’emploi dans les services occupe plus de 50% des actifs du territoire.
Quant à Sendid Mohamed Mounib, wali d’Annaba, il appelle les firmes et sociétés étrangères à investir pour entraîner «indéniablement un transfert significatif de savoir-faire et de technologies faisant actuellement défaut».
Il a quand même souligné que la base industrielle de la région est très dense et se caractérisée par l’existence de grands complexes d’envergure internationale que sont ArcelorMittal (sidérurgie), Fertial (engrais-phosphatés), Ferrovial (métallurgie et chaudronnerie) et qui sont autant de consommateurs de matériel technologique.
Le wali appelle de ses vœux la redynamisation de certains secteurs comme les services dans les TIC.
Mohamed Bouderbali, wali de Sétif, compte, de son côté, se frayer un chemin dans l’électronique. En outre, le wali veut garantir qu’à Sétif, il y ait une place pour chacun et un avenir pour tous et que les portes soient ouvertes pour tout investisseur.
D’autres walis comme Abdelkader Bouazgui, qui officie à Tizi Ouzou, évite d’évoquer ce sujet relatif aux TIC préférant mettre l’accent sur l’agroalimentaire et l’industrie, même si l’Eniem et l’Enel sont situées sur son territoire. L’Eniem avec ses produits électroménagers et l’Enel avec ses transformateurs électriques MT représentent des entreprises phares de la wilaya, dit-il.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Les géants de l’Internet chinois à l’assaut de Wall Street

Deux sites majeurs de l’Internet chinois s’apprêtent à réaliser leur introduction en Bourse aux Etats-Unis.  Alibaba, se présente comme le...

Fermer