L'Essentiel
0

En mettant le cryptage par défaut sur Android et iPhone Les sociétés TIC américaines contre-attaquent

La prochaine génération de système d’exploitation Android de Google, dont la sortie est pour le mois prochain, va crypter les données par défaut pour la première fois. La société a déclaré jeudi, levant un obstacle, l’accès aux données personnelles généralement gardées sur les smartphones que quiconque.Il faut tout de même savoir qu’Android a offert le […]

La prochaine génération de système d’exploitation Android de Google, dont la sortie est pour le mois prochain, va crypter les données par défaut pour la première fois. La société a déclaré jeudi, levant un obstacle, l’accès aux données personnelles généralement gardées sur les smartphones que quiconque.Il faut tout de même savoir qu’Android a offert le cryptage en option sur certains appareils depuis 2011, mais les experts en sécurité disent que des utilisateurs n’ont pas su activer la fonction. Aujourd’hui, après Snowden, la NSA, … Google a conçu des procédures simples d’activation pour les nouveaux appareils Android pour que le cryptage se fasse automatiquement. De ce fait, il faut un mot de passe et être en mesure de voir les photos, vidéos et communications stockées sur les smartphones.Cet état de fait a donné que la nouvelle offre Android, le système d’exploitation le plus populaire au monde pour les smartphones, rejoint Apple et son iPhone qui a vu avec le iPhone 6 sa protection plus rigoureuse et plus forte.
Les deux sociétés –Apple et Google- ont frappé fort et ont adopté une forme de cryptage qui, dans la plupart des cas, serait impossible à décrypter et donc à pirater ou à recueillir des preuves à partir des smartphones.Ce mouvement, et il faut l’appeler comme cela, a fait partie d’un vaste changement des entreprises technologiques américaines pour rendre leurs produits plus résistants à l’espionnage des gouvernements suite aux révélations de la National Security Agency par Edward Snowden .Aux Etats-Unis, cela a fait un grand bruit car le déploiement du chiffrement par Google et Apple aura l’impact très fort sur ​​les forces de l’ordre, qui ont longtemps averti que les restrictions à leur accès à des dispositifs électroniques rendent beaucoup plus difficile pour eux de prévenir et de résoudre des crimes. Même si en juin dernier, la Cour suprême américaine a statué que la police se doit d’avoir des mandats de perquisition nécessaires pour accéder aux données stockées sur les téléphones dans la plupart des circonstances. Mais en pratique, cette contrainte était rapidement devenue sans objet car les smartphones étaient, soit non verrouillés soit légèrement verrouillés, ce qui ne posait aucun problème à la police pour forcer le déverrouillage de la plupart des smartphones.Toujours aux Etats-Unis, les défenseurs de la confidentialité et la vie privée sont ravis des changements opérés par Apple et Google, et surtout de la mise ne place de la prise en charge du cryptage automatique qui se fait par des réglages par défaut, de sorte que les utilisateurs bénéficient de mesures de protection de la vie privée sans prendre aucune mesure, ni effectuer des réglages. Reste maintenant à l’installer. En effet, les deux sociétés ont des formes différentes. Apple contrôlant à la fois le matériel et les logiciels sur ses appareils, sera en mesure de livrer le cryptage mis à jour sur les nouveaux iPhones et iPads ainsi que la plupart des iPhone en circulation. Il suffira que les utilisateurs mettent à jour leurs systèmes d’exploitation avec la dernière version, iOS 8. Selon Apple, le chiffrement est si sûr que l’entreprise affirme qu’elle manque de capacité technique pour débloquer les téléphones ou récupérer des données pour tout le monde – que ce soit pour la police ou même les utilisateurs eux-mêmes s’ils oublient leurs mots de passe de l’appareil. Ce qui fait que beaucoup de données resteront sur les comptes iCloud, qui sauvegardent des images et d’autres données par défaut pour de nombreux iPhones et iPads.En revanche, Google n’a pas la capacité de livrer son système d’exploitation mis à jour rapidement à la plupart des utilisateurs. En effet, Android est utilisé par plusieurs smartphones et tablettes avec plusieurs versions, ce qui complique la chose. Il en résulte que les experts appellent la «fragmentation» et si on ajoute à cela qu’il y a des centaines de différentes versions d’Android à travers le monde, vieilles de plusieurs années, alors il sera difficile de leur donner toutes les dernières fonctions de sécurité. Par contre les nouveaux terminaux Android, qui seront livrés en octobre prochain, auront un cryptage par défaut. Les autres, il faudra attendre plusieurs mois et probablement des années avant que la plupart des appareils Android puissent avoir un chiffrement de leur terminal par défaut.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Djamila Belhout

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Décollage de la presse digitale, Air France lance une application en première mondiale

Air France vient de lancer en première mondiale sa nouvelle application, «AF Press». L’application Air France Press permet de télécharger...

Fermer