L'Essentiel
0

Entre le déficit postal et la généralisation de la monétique

A Alger, où il a procédé au niveau de Sidi Manif, à Zéralda, à l’inauguration d’un centre de raccordement des abonnés en technologie optique d’une capacité de 2000 lignes ADSL haut débit de 2 mégas plus, le ministre a estimé que le développement de l’Internet en Algérie ne suit pas le même rythme des autres […]

A Alger, où il a procédé au niveau de Sidi Manif, à Zéralda, à l’inauguration d’un centre de raccordement des abonnés en technologie optique d’une capacité de 2000 lignes ADSL haut débit de 2 mégas plus, le ministre a estimé que le développement de l’Internet en Algérie ne suit pas le même rythme des autres services, à l’instar de la téléphonie mobile. Ainsi, le nouveau centre qui devrait servir l’ouest algérois et bien d’autres structures annoncées vient renforcer le réseau actuel.
Traversée par 300 km de réseaux en fibre optique et 300 km de faisceaux hertziens, Alger compte 50.000 raccordements à Internet via les offres d’Algérie Télécom, dont 2000 clients de la nouvelle offre Anis. En matière de la téléphonie fixe, Alger, qui gère plus d’un quart des équipements du réseau national avec plus de 500.000 équipements, connaît un taux d’occupation de 61%. Ils sont 366.000 Algérois raccordés au réseau filaire et 69.964 autres desservis par la technologie WLL. La couverture en télécommunications de la première wilaya du pays comprend également 938 kiosques multiservices de 43.618 lignes téléphoniques, 2371 publiphones, 314 sites Intranet, 35 liaisons spécialisées hautement sécurisées.

Un déficit postal criant dans certaines localités algéroises

Du côté de la poste, l’on apprend lors de cette visite du ministre que la capitale constitue l’un des points noirs en matière de densité postale avec seulement 162 bureaux pour plus de 3 millions habitants.
Certaines localités à l’instar de Baraki et les Eucalyptus sont bien loin de la moyenne nationale (9500 habitants par bureau de poste) avec plus de 200.000 habitants par bureau. Une situation engendrée par la décennie noire à cause notamment de l’exode rural qui a fait que les populations rurales ont fui leurs terres et se sont agglutinées dans la banlieue algéroise. Le déficit postal est ainsi devenu criant non seulement au niveau d’Alger mais aussi dans les autres grandes agglomérations algériennes touchées par le phénomène de l’exode rural. Face à cette situation, Algérie poste prévoit la réalisation, dans le cadre de son programme de développement, de 28 bureaux à Alger d’ici 2009. L’autre solution trouvée au foncier qui fait défaut au niveau de la capitale est l’implantation dans les zones urbaines à forte densité de points self-services dit 3P (point postal de proximité) offrant un accès libre à la boîte postale et aux guichets automatiques de billets (GAB). Le tout premier point sera opérationnel aux Trois horloges (Bab El Oued), suivront par la suite d’autres espaces qui seront aménagés dans les grandes cités, notamment celles nouvellement construites. Et dans le cadre de la généralisation de la monétique à travers son important réseau de plus de 09 millions clients, Algérie Poste annonce la mise en circulation jusque-là de 2,5 millions de cartes à puce de paiement à travers 12 wilayas, dont 500.000 à Alger. L’objectif étant de doter en cartes électroniques 4,5 millions de clients à travers les 48 wilayas d’ici la fin de l’année.
En plus du déploiement soutenu des GAB (guichets automatiques de billets), dont 300 sont opérationnels, les clients CCP confrontés au problème du chéquier qui tarde souvent à arriver peuvent désormais effectuer leur retrait sans chèque. L’alternative est un formulaire dit unique disponible au niveau de tous les bureaux de poste que le client présente au guichet dûment rempli et signé accompagné d’une pièce d’identité.

Réouverture de bureaux
postaux à Blida

A Blida, où Haichour a procédé à la réouverture de plusieurs bureaux postaux fermés durant la période de terrorisme, la délégation ministérielle et les premiers responsables de la poste ont constaté de visu l’insuffisante couverture postale de la wilaya. Avec près d’un million d’habitants, Blida ne compte que 54 bureaux de postes actifs qui lui procurent la piètre couverture de 16.000 habitants par bureau. Le déficit serait de 43 bureaux, dont 09 sont programmés pour l’année prochaine. La ville des Roses qui bénéficie du premier lot national des cartes monétiques à puce (4,5 millions cartes) a débuté la distribution de ses 170.000 cartes.
S’agissant des télécommunications, le réseau de près de 111.000 lignes est occupé par 67.000 abonnés, soit un taux de saturation de 60%, alors que la toile du net, assise sur un équipement de 6.472 lignes, est utilisée par 4.786 clients. La wilaya bénéficie également depuis cette année d’un nouvel équipement de 20.000 lignes dans le cadre du programme national d’Algérie Télécom portant sur un nouveau réseau Internet haut débit à fibre optique dit HONET de 320.000 lignes. Deux nouveaux centres de ce réseau d’une capacité globale de 6000 lignes ont été inaugurés par le ministre lors de son déplacement dans les localités de Ouled Yaich et Beni Tamou. A Blida, Algérie Télécom compte, par ailleurs, 1320 KMS de 5.823 lignes, 130 publiphones et 164 cybercafés. Sa filiale du mobile Mobilis est également présente via 97 stations de base desservant 279.000 Blidéens. L’investissement de Mobilis dans la wilaya a atteint 3,7 milliards de dinars.

Tipaza attend l’arrivée
de la monétique

Contrairement aux deux premières wilayas visitées, le ministre s’est déclaré très satisfait de la couverture postale de Tipaza qui enregistre une densité supérieure à la norme nationale.
Cette wilaya antique est, en effet, à 8644 habitants par bureau de poste. 68 bureaux, dont 59 informatisés, assurent une couverture presque parfaite, à l’exception de la localité de Hadjout nécessitant l’ouverture d’une nouvelle infrastructure. En dehors de cela, Tipaza, qui a vu l’arrivée des premiers distributeurs automatiques de billets sur son territoire, attend le mois de décembre pour entamer la distribution de ses premières 120.000 cartes de retrait dont elle a bénéficié. Couverte par un réseau de 370 km de fibre optique, le nombre de ses abonnés au téléphone fixe est de 51.393 clients pour un réseau de 62.998 équipements, soit un taux d’occupation de 81,57%. Le réseau ADSL enregistre 3.202 clients pour un équipement de 5.376 englobant les différentes offres. A cela s’ajoutent 784 KMS de 3.751 lignes, 529 publiphones et 35 cybercafés ainsi que 70 BTS de Mobilis couvrant 141.000 clients.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Le site de l’association des compétences algériennes activé

Le site de l’association des compétences algériennes (ACA) a été, tout récemment, activé. Il s’agit du : [www.aca-dz.org/default.aspx->www.aca-dz.org/default.aspx]. Le site...

Fermer